La bourse est fermée

Jean-Luc Mélenchon aurait très bien soigné ses amis durant la campagne présidentielle

D’importantes dépenses du candidat Mélenchon ont été épinglées par la commission chargé de l’examen des comptes de campagne. Certains de ses proches semblent en avoir profité.

L’examen des frais de campagne d’un candidat peut parfois révéler de grosses surprises… C’est le cas pour ceux de Jean-Luc Mélenchon. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a, certes, approuvé le budget de l’Insoumis. Mais elle a aussi fait des rectifications, écartant 434.939 euros de dépenses sur un total de 10.676.699 euros. Les conclusions de la Commission ont été publiées ce mardi 13 février au Journal officiel. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jean-Luc Mélenchon semble avoir particulièrement bien traité ses proches.

Le cas de l’association L’Ere du peuple, créée en 2015, a particulièrement intéressé les rapporteurs. Elle a été sollicitée durant la campagne par Jean-Luc Mélenchon pour “des locations de salles, des locations de matériels informatiques et audiovisuels” et “des prestations intellectuelles de quatre de ses salariés dont trois étaient également membres de l’équipe de campagne”, note la Commission. Bastien Lachaud et Mathilde Panot sont depuis entrés à l’Assemblée nationale sous l’étiquette La France Insoumise.

Le montant total des prestations de l’Ere du peuple s’est élevé à 440.0247 euros. Or, 9 des 95 factures, pour un montant de 41.133 euros, ont posé problème. Elle portaient “sur la location de matériels initialement loués ou acquis à titre gratuit de personnes physiques” qui a finalement été “facturée au mandataire à prix coûtant”. Pire, la CNCCFP soupçonnerait une surfacturation, du fait d’une marge importante. Le montant des factures serait en moyenne cinq fois plus élevé que les rémunérations versées aux salariés, selon (...) Cliquez ici pour voir la suite