Marchés français ouverture 8 h 59 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0469
    -0,0086 (-0,82 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 853,77
    -1 522,35 (-5,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Ducom (ExxonMobil): "Comment nous pouvons atteindre la neutralité carbone"

SOMMET DU BIEN COMMUN - En prélude au Sommet du Bien Commun, largement consacré au climat, Philippe Ducom, président d’ExxonMobil Europe, détaille comment une major pétrolière peut participer à la lutte contre le réchauffement.

Challenges - Comment une major pétrolière aborde-t-elle le changement climatique?

Philippe Ducom, président d’ExxonMobil Europe - Comme producteur de pétrole et de gaz, nous avons effectivement un rôle sociétal unique, que nous retrouvons dans la formulation de notre raison d’être: "Créer des solutions durables qui améliorent la qualité de vie et répondent aux besoins changeants de la société". Autrement dit, si la lutte contre le risque climat est une nécessité absolue, ExxonMobil doit également continuer à soutenir la prospérité grâce à la fourniture de solutions énergétiques.

N’est-ce pas contradictoire?

Non, cela veut dire simplement que nous devons faire partie de la solution pour la transition énergétique, tout en assurant une sécurité d’approvisionnement à un coût abordable. Et nous sommes armés pour cela car nous sommes une société de technologie avec 60.000 personnes qui disposent de ce savoir-faire, jusque dans la pétrochimie.

Concernant ExxonMobil, quelles sont vos ambitions?

Nous avons une feuille de route avec 15 milliards d’investissement au cours des cinq prochaines années pour atteindre notre ambition de de nos opérations en 2050, et même en 2030 sur un projet pilote au Texas, grâce notamment au captage et stockage de carbone (CCS), dont nous sommes le numéro un mondial avec 9 millions de tonnes de capacité par an.

Est-ce une technologie utilisable à grande échelle?

Cela fait partie de la solution si l’on veut atteindre les objectifs de l’, même s’il est vrai que les ordres de grandeur sont en milliards de tonnes quand actuellement ce ne sont que des millions de tonnes qui sont captées et stockées. Nous avons proposé de stocker par exemple jusqu’à 100 millions de tonnes par an à l’horizon 2040 dans le golfe du Mexique, ce qui représente à peu près la totalité des émissions d’un pays comme la Belgique. Des investissement importants, variables selon les infrastructures de transport et la concentration des flux de CO2 à capter, seront nécessaires et de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles