DUC : activité en hausse de 2,77% au troisième trimestre

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
^REURUSD1 738,01+14,91


(AOF) - Le volailler français Duc (Euronext: DUC.NX - actualité) a réalisé au troisième trimestre 2012 un chiffre d'affaires en hausse de 2,77% à 46,58 millions d'euros. Sur neuf mois, les ventes ont progressé de 0,97% à 136,77 millions. Au cours du troisième trimestre, l'activité Poulet a représenté 58,61% des ventes, la Dinde 20,41% et les produits élaborés 14,75%. Les 6,24% restants représentent l'activité de DRB (filiale bulgare), des prestations diverses et des produits dérivés.

L'impact de la reprise de deux sites de Doux, Amilly et Boynes, n'est pas significatif sur le trimestre, a précisé Duc. Les performances et la contribution de ces deux sites à l'activité du groupe seront plus lisibles sur le quatrième trimestre, précise le volailler.

Pour l'heure ajoute le groupe, le projet industriel a permis à ces sites et au personnel de retrouver un niveau d'activité correct. Les objectifs à court terme visent néanmoins une montée en puissance de l'activité sur ces deux sites.

Duc a également indiqué que la répercussion de la flambée du prix des matières premières sur les prix de ventes des produits commercialisés n'avait pu être mise en place sur le troisième trimestre malgré 3 mois de négociations intenses avec les distributeurs.

Concernant ses perspectives, Duc a annoncé que le retard pris dans les négociations pour répercuter la flambée des prix des matières premières devrait peser sur l'activité du groupe d'ici la fin de l'exercice. La très bonne performance de la gamme été et les excellentes perspectives qui se profilent sur la gamme festive Hiver ne pourront sans doute pas compenser complètement ce décalage.




AOF - EN SAVOIR PLUS


LE SECTEUR DE LA VALEUR

Agroalimentaire
Touché par la chute de la consommation en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) du Sud, en particulier en Espagne, Danone (Euronext: BN.NX - actualité) , a revu à la baisse son objectif de marge opérationnelle pour l'exercice 2012 : il ne devrait plus être stable mais en baisse de 50 points de base. Le leader mondial des produits laitiers frais subit également un renchérissement du coût des matières premières supérieur aux prévisions depuis début 2012. La croissance du chiffre d'affaires devrait rester inchangée à 5% ou 7%, grƒce aux bonnes performances en Asie, Amériques, Afrique, et Moyen-Orient (Xetra: 864642 - actualité) . Plus globalement l'Ania (l'Association nationale des industries alimentaires) estime que si le chiffre d'affaires des entreprises agroalimentaires atteignait le même niveau qu'en 2011 (157,2 milliards d'euros soit + 1,5% hors inflation) ce serait déjà une belle performance. L'Association table sur une modération des prix et une faible croissance des volumes cette année.