Marchés français ouverture 4 h 58 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 632,43
    +274,61 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,2162
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 797,61
    +186,96 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    48 421,05
    -542,57 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 550,63
    +114,85 (+8,00 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Dubai se projette avec l'Exposition universelle

·2 min de lecture

Dubaï mise sur l'intelligence artificielle et le big data, et part à la conquête de Mars.

Nora al-Matrooshi, ingénieure de 27 ans, faisait il y a dix jours les gros titres du spatial, en tant que première femme astronaute recrutée par les Emirats arabes unis. Il y a deux mois, le pays se haussait au rang de cinquième puissance à rallier Mars, après les Etats-Unis, la Russie, l'Europe et l'Inde, avec la mise en orbite de la sonde Al Amal ("Espoir"). La présidente de l'agence spatiale émirienne, la jeune - 33 ans -ministre d'Etat aux Technologies avancées Sarah al-Amiri, est là pour rappeler ses priorités : science, technologie, découverte, innovation…"Connecter les esprits, construire le futur", le slogan de l'Exposition universelle (192 pays) qui doit s'ouvrir à Dubai en octobre, est de la même veine. Numérisation, mobilité, durabilité, autant de mots-clés pour les 20 à 25 millions de visiteurs attendus, dont ceux qui auront rejoint la croisière de Sciences et Avenir en novembre.

La colonisation de la planète rouge prévue par le programme "Mars 2117", dévoilé par les Emirats en février, peut bien apparaître mégalo, l'ambition revendiquée est d'instiller une culture scientifique et technique chez les jeunes générations du Moyen-Orient. Avec l'intelligence artificielle en système de propulsion.

Rien de moins qu'un ministère d'Etat lui est consacré. Objectif d'Omar al-Olama, 31 ans, à sa tête : la révolution IA et big data tous azimuts. De la santé personnalisée à l'aéronautique, de l'éducation à la gestion des ressources, jusqu'à l'art de faire des économies au gouvernement.

Il y a trois ans, un rapport du cabinet PwC Middle East estimait qu'en 2030, les activités liées à l'IA atteindraient 96 milliards de dollars, soit 14 % du PNB des Emirats. Leur "Stratégie IA 2031" les voit devenir un des leaders mondiaux (techniques, législation) du domaine.

En 2019 était créée une université tout exprès, à Masdar, l'Université d'intelligence artificielle Mohamed ben Zayed, du nom même du dirigeant d'Abu Dhabi, qui a d'ailleurs signé en février un accord avec le prest[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi