La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    35 210,70
    +1 401,50 (+4,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

DS9 Pure Tech: Mais pourquoi acheter cette française "made in China"?

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Elle arrive de la Chine, avec plus d'un an de retard. La DS9 est une longue limousine plutôt plaisante à conduire et à vivre. Mais, dans cette seule version thermique essence de 225 chevaux, elle ne brille pas particulièrement. Pourquoi acheter celle-ci plutôt qu'une rivale allemande? Hélas, toute la question est là.

La gestation a été longue et difficile. La DS9 arrive en effet avec un… énorme retard. De presque un an et demi. Car la "X83" (nom de code) aurait dû être lancée fin 2019. Il est vrai qu’elle n’a pas eu de chance. La grande usine chinoise de Shenzhen, qui devait la produire, a été vendue. Echaudé par la production infime de ce site pourtant vanté il y a sept ans comme le plus moderne, PSA (devenu ) n’est plus co-actionnaire. L’entreprise commune avec le chinois Changan a été dissoute. La DS9 est donc désormais sous-traitée à une autre société de l’ex-Empire du milieu, le groupe Baoneng. L est venue s’ajouter par-dessus, avec la fermeture des usines et des concessions en Chine, puis en Europe. Un contexte pour le moins délicat. La DS9 avait été essentiellement conçue d’ailleurs pour l’ex-Empire du milieu. Las. DS y est en pleine décrépitude… avec 320 ventes, tous modèles confondus seulement l’an passé.

Bref, le contexte est terriblement compliqué pour celle qui devait être le navire-amiral de la marque, censée incarner le luxe à la française. Mais, bon, elle est là, enfin! Nous voici donc face à une berline somme toute classique, pas désagréable à regarder. Ses lignes allongées sont plutôt bien proportionnées, mais le porte-à-faux apparaît exagéré. Un peu à la façon de l'ancienne Peugeot 607. On aurait aussi apprécié des clins d’œil esthétiques à la DS19. Mais rien, hormis des clignotants arrière haut perchés, ne renvoie à la célèbre devancière qui a donné son nom à la marque. Dommage. Cette DS9 rappelle finalement dans sa silhouette la Peugeot 508 L (allongée) chinoise, avec laquelle elle partage la plateforme. En plus arrondie et chromée. Mais également la Citroën C6 réservée à l'Extrême-Orient. Le résultat n'est pas désagréable du tout mais ne provoque guère de choc émotionnel et, sans logo, personne ne saurait identifier la marque de la voiture. Une personnalité pas très définie. Enfin, la voiture apparaît plus étroite qu'elle ne l'est réellement, donnant l'impr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles