Marchés français ouverture 5 h 22 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,82
    -50,96 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0155
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 107,14
    +66,28 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    23 860,35
    -395,91 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    575,69
    -15,07 (-2,55 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Drones: Le cri d'alarme d'un sénateur sur le retard français

INTERVIEW - Retards de l’Eurodrone, du Patroller, absence du segment des drones kamikazes… Alors que le drone américain Reaper défile pour le 14 juillet, le sénateur Cédric Perrin, spécialiste des drones, appelle à un sursaut français sur ce segment stratégique.

Les drones, il connaît. Rapporteur du programme 146 (équipements des armées) au Sénat, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées de la haute assemblée, Cédric Perrin a publié plusieurs rapports remarqués sur les drones militaires, et . Alors que le drone Reaper va défiler le 14 juillet au-dessus des Champs-Elysées, les projets français et européens cumulent les retards. L’Eurodrone n’est prévu qu’en 2029, au mieux. Le drone tactique Patroller affiche quatre ans de retard. Quant aux drones rôdeurs (ou kamikazes), l’industrie française n’en a pour l’instant développé aucun. Pour Cédric Perrin, il est grand temps de réagir, en revoyant totalement la gestion de programmes à la française. Interview.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire-de-Belfort Crédit : Daphné Klopfenstein
Cédric Perrin, sénateur du Territoire-de-Belfort © Daphné Klopfenstein

Challenges - Eurodrone, Patroller, drones rôdeurs… Comment expliquer le retard français sur le segment des drones?

Cédric Perrin - Il y a d’abord eu une certaine réticence, aussi bien dans les armées que dans l’industrie de défense, à reconnaître le potentiel des drones. Ceux-ci ont peut-être parfois été ressentis comme des menaces par l’armée de l’air ou les artilleurs, qui y voyaient une concurrence susceptible de les fragiliser. Il y a aussi eu une série de non-choix et de non-décisions depuis le début des années 2000. J’observe qu’il a fallu attendre cette année pour voir certaines des préconisations de notre rapport drones de 2017 appliquées! Mais le facteur le plus important du retard français réside dans les normes imposées aux programmes militaires. On ne peut pas parler, comme le président de la République le fait, d’"économie de guerre", et maintenir des normes aussi drastiques, qui aboutissent à des années de retard sur les programmes de drones.

Pourquoi?

Un drone, c’est un matériel de guerre. On ne peut pas imposer à ces programmes les mêmes contraintes que pour des appareils civils. Dans un contexte où des conflits de haute intensité [...]

Lire la suite sur challenges.fr

L'Iran se prépare à fournir des drones à la Russie, dit la Maison BlancheDrones navals: l'incroyable projet de réindustrialisation de Naval GroupExit Safran: l’Eurodrone sera propulsé par un moteur d’origine américaineL’Eurodrone va décoller, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle?France: Contrat avec la DGA dans la lutte anti-drones pour Thales et CS Group

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles