La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 465,34
    +297,79 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Ce drone peut être ravitaillé et attrapé en plein vol

·2 min de lecture

Plus besoin d’arrêt au stand pour faire le plein pour le drone expérimental X-61 Gremlin de la Darpa. Le mois dernier, des tests de ravitaillement en vol ont été effectués avec succès par l’agence de recherche de l’armée américaine avec un avion-cargo Lockheed C-130. Sur une vidéo publiée par la Darpa, on peut voir le drone s’associer à un module accroché à un câble pour le ravitailler.

Le ravitaillement en vol est loin d’être une nouveauté, dès la moitié des années 1930 cette manœuvre existait déjà. Un procédé qui vient augmenter de façon avantageuse le rayon d’action d’avions de chasse qui seraient inutilisables autrement. Dans le cas d’un drone, l’aéronef n’est pas limité par la fatigue du pilote. La seule contrainte du drone reste sa capacité d’emport en carburant et un MQ-9 Reaper de General Atomics, par exemple, peut rester en l’air plus de 24 heures. Avec des ravitaillements en vol, il pourrait poursuivre une mission de surveillance sans discontinuer durant des mois. Mais réaliser ce ravitaillement en vol sur un drone n'est pas une mince affaire.

Sur cette vidéo, le système de ravitaillement en vol permet aussi de ramener le drone pour l’accrocher au C-130 et l’embarquer dans la soute du cargo. © Darpa

Accélérer les opérations de maintenance

Côté optimisation de la durée du vol ce n’est pas tout, puisque avec son programme Gremlins, la Darpa souhaite pouvoir lancer un drone des airs via un avion-cargo pour le rapprocher le plus possible de sa zone d’action et économiser ses réserves de carburant. En cas de soucis, ou pour effectuer une opération de maintenance, ce système qui sert également au ravitaillement peut aussi être utilisé pour intercepter le drone et le récupérer en vol. Dans ce cas, le câble se rétracte pour rapprocher le drone et l’accrocher à un support sous l’arrière de l’avion. C’est ainsi que le C-130 de la Darpa a collecté un X-61 pour le ramener jusqu’à une base pour sa maintenance. Après 24 heures, il a pu reprendre son envol. La Darpa...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles