Marchés français ouverture 7 h 37 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 535,53
    +293,32 (+1,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 371,22
    -145,02 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    708,54
    -26,60 (-3,62 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Droits TV: la Ligue 1, le bateau ivre entre l'Etat et Canal+

·2 min de lecture

Alors même que la Ligue de football professionnel cherche un diffuseur pour la Ligue 1, la chaîne cryptée se fait désirer, étant en position de force. Canal entend récupérer la Ligue 1 à bas coûts et veut obtenir des avantages de l'Etat.

Nouvelle année et toujours le même diffuseur pour la Ligue 1. Les fans de ballon rond pensaient que l'affaire était entendue. La Ligue de football professionnel (LFP) avait récupéré ses droits avant les vacances de Noël via sa conciliation avec Mediapro . Elle avait les coudées franches et 2 semaines de trêve footballistique des confiseurs devant elle pour trouver un nouveau diffuseur.

Surprise, les multiplex des 6 janvier et du 9 janvier sont bien sur Mediapro. Canal + n'est en fait pas pressée de récupérer l'exclusivité du championnat français. La chaîne de Vivendi a réussi à éteindre la concurrence: un partenariat de distribution exclusif avec beIN Sports, un deal avec RMC Sport pour la Ligue des champions pour ses abonnés satellite alors qu'Altice a renoncé depuis à investir dans le sport, sans compter bien sûr l'échec tonitruant de Mediapro quelques mois après son lancement. Canal se permet donc de dicter ses conditions financières. Le groupe a racheté 330 millions d'euros les deux matchs de Ligue 1 diffusés à beIN Sports. Il propose selon plusieurs sources 590 millions pour l'ensemble du foot français, soit seulement 260 millions supplémentaires pour les 8 matchs restants. C'est quasi deux fois moins que ce qu'aurait dû régler Mediapro: 1,153 milliard par saison.

Lire aussi

La Formule 1 au-dessus du foot

"Le foot a perdu de son attrait, nous confie une source proche de Canal. Le piratage a explosé depuis. Nos abonnés aujourd'hui ne s'en vont pas. Ils préfèrent d'ailleurs regarder la Formule 1 avec 1 million d'abonnés en moyenne que la Ligue 1 qui tourne de 300 à 400.000 par rencontres." Avec le contexte de la crise économique provoquée par le coronavirus, la chaîne appuie sa négociation à la baisse anticipant un pic de chômage et donc des risques de désabonnement durant les années à venir. Canal entend donc négocier des droits avec la LFP avec une part variable. "Si le produit est vraiment si extraordinaire que cela, avec leurs prétendus 4 millions de nos abon[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi