La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 653,76
    -1 508,17 (-4,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Droits TV: la Ligue 1 à nouveau face au vide dans trois mois

·2 min de lecture

La saison touchant à son terme, la Ligue 1 n'a toujours pas trouvé de diffuseurs alors que la prochaine saison débute d'ici trois mois. Toujours en conflit juridique avec Canal +, l'avenir s'annonce compliqué pour la Ligue.

Appel d'offres qui n'a pas trouvé preneur, Canal en sauveur pour la fin de saison, et le grand frisson durant l'été ? La Ligue de football professionnel (LFP) s'active en coulisses pour trouver un diffuseur. La saison sur Canal + se termine d'ici deux semaines. Et rien n'a été officialisé pour la saison prochaine.

La date limite a été fixée à juin par le président de Lyon. Les discussions "de gré à gré" concernant le cycle des droits télévisuels 2021-2024 ont été "relancées" pour aboutir au plus vite, car pour parvenir à un accord, "la date limite, c'est le mois de juin", avait déclaré à l'AFP, Jean-Michel Aulas. Après , qui avait obtenu la majeure partie des droits de la Ligue 1 pour 2020-2024, la chaîne Canal+ a pris le relais pour le reste de la saison en cours. La Ligue de football professionnel (LFP) doit néanmoins encore trouver un diffuseur pour les trois saisons suivantes. Les clubs doivent "absolument" faire parvenir leurs projections "avant, au pire, le 30 juin".

"Par le passé, nous avons vu que lorsque nous attendions la dernière minute, comme c'était le cas avec Mediapro, derrière il s'ensuivait des difficultés majeures. Ce n'est pas bon d'attendre le dernier moment en terme de droits TV", a fait remarquer Aulas.

Bataille juridique

La Ligue a remporté une bataille, jeudi 11 mars, dans la guerre qui l'oppose, depuis quelques semaines, à son diffuseur historique. Le tribunal de commerce de Paris a en effet débouté Canal+, qui contestait le choix de la LFP de remettre en vente uniquement les anciens lots de Mediapro (80 % de la L1 et de la L2), l'opérateur espagnol en déroute qui a renoncé à la payer, et non pas le lot 3 lui permettant de diffuser deux matches par journée à un tarif devenu désormais prohibitif (332 millions d'euros par an jusqu'en 2024).

La Ligue peut donc, si elle le souhaite, lancer un appel d'offres sur seulement 80 % des rencontres, avec l'assurance de conserver les 332 millions du lot 3. Ou alors négocier de gré à gré, sur le même pé[...]

Lire la suite sur challenges.fr