La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 822,60
    -293,80 (-0,84 %)
     
  • Nasdaq

    14 775,71
    +14,41 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0027 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 343,95
    +615,08 (+1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    974,73
    +47,97 (+5,18 %)
     
  • S&P 500

    4 407,64
    -15,51 (-0,35 %)
     

Droits TV/L1 : Canal+ et beIN Sports, le grand flou

·1 min de lecture

A trois semaines de la reprise, Canal+ et beIN sports n'ont pas levé l'incertitude sur les deux matches par journée de Ligue 1 qu'ils doivent diffuser, laissant planer l'hypothèse d'un nouveau bras de fer avec la Ligue de football professionnel (LFP). Mi-juin, Canal+ avait exprimé sa colère de devoir payer 330 millions par an pour diffuser, deux rencontres par journée (Lot 3), quand Amazon Prime avait emporté les droits de 80% des rencontres de la saison (dont l'affiche du dimanche soir) pour 259 millions d'euros, occupant la place laissée libre après la défaillance de Mediapro (qui avait promis beaucoup plus)...

Déboutée par le tribunal de commerce et l'Autorité de la concurrence à qui elle avait demandé que son lot soit également renégocié, la chaîne cryptée, partenaire historique du football français, a vécu ce dernier appel d'offres remporté par le géant américain comme un affront, celui de trop après le camouflet Mediapro. Elle avait alors dit son intention de se retirer de la Ligue 1. Mais, selon les observateurs, il semble juridiquement périlleux de se retirer unilatéralement du contrat les liant à beIN sports, surtout après les décisions successives favorables à la LFP.

>> A lire aussi - La facture salée de la Ligue 1 sur Amazon

En contrat avec la Ligue, la chaîne qatarie sous-licencie depuis 2018 ses deux matchs à Canal+ qui les diffuse. Son retrait la mettrait donc en porte-à-faux également avec son partenaire. "Canal n'a pas réussi dans sa tentative de renégocier le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La ligne 16 du futur métro du Grand Paris pas prête pour les JO 2024 !
L’or, une valeur refuge face au risque de crise ? : le conseil Bourse du jour
Boeing 787 Dreamliner : des problèmes de fabrication identifiés sur le nez de l’appareil
L'UE songe à de "plus fortes" sanctions économiques contre le Bélarus
Droits voisins : l'Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d'euros à Google

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles