Marchés français ouverture 4 h 53 min
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    28 594,85
    -210,00 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 946,31
    -180,62 (-0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    53 009,50
    +191,36 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     

Droits TV: des députés veulent solder le fiasco Mediapro

·2 min de lecture

Une consultation citoyenne est lancé par deux députés afin de mieux réguler les droits sportifs afin d'éviter un nouvel échec Mediapro pour le football français.

Tirer les leçons de l'échec Mediapro. Les députés Cédric Roussel (LREM) et Régis Juanico (Génération.s) lancent durant un mois. L'objectif: améliorer la régulation et la valorisation des droits TV des compétitions sportives en France afin d'éviter à tout prix un nouveau fiasco Mediapro. Le groupe espagnol devait, via sa chaîne Telefoot, diffuser 80% de la Ligue 1 durant quatre saisons avant de ne pas assurer ses paiements, et de devoir s'arrêter précocement. "Il y a eu un système d'enchères poussé à son extrême pour la Ligue 1, utilisé à son paroxysme avec Mediapro, avec une prise inconsidérée des risques constate Cédric Roussel. Nous ne sommes pas passés loin de l'écran noir suite à leur désengagement. Il faut mettre fin à cette télé-dépendance dans le modèle économique des clubs."

Cette consultation des consommateurs de sport fait suite à la mission parlementaire "droits télé et modèle économique sportif" menée par l'Assemblée nationale afin d'entendre tous les protagonistes de ce feuilleton qui a laissé le football français sous pression durant plus d'une année. Les parlementaires réfléchissent à allonger la durée des appels d'offres dans le football, faisant suite à un ballon d'essai . "La Belgique passe ses appels d'offres de 3 à 5 ans constate Régis Juanico. Faut-il passer de 4 à 6 ou 8 ans en France? Il y a de nombreuses questions afin de comprendre pourquoi la Ligue 1 est sous valorisée par rapport à ses concurrents étrangers." Une étude du BCG réalisé en 2018, avant la pandémie de Covid-19, tablait sur une valorisation entre 750 millions et 1,2 milliard d'euros pour le championnat de France.

Matchs en clair

La question du piratage n'est pas éludée dans le travail des parlementaires. Si la loi doit être adoptée définitivement le 29 septembre, les députés veulent comprendre ce qui motive les adeptes de l'IPTV ou du live-streaming. "Est-ce un problème de prix avec une offre dispersée entre une multiplicité d'acteurs se questionne Cédric Roussel. Il faut retro[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles