La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 875,58
    -62,13 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Droits de succession: Jadot propose un "abattement jusqu'à 200.000 euros"

·2 min de lecture

Le candidat écologiste Yannick Jadot a proposé vendredi, s'il est élu, un "abattement jusqu'à 200.000 euros" sur les droits de succession, devenus thème important dans la campagne présidentielle.

Yannick Jadot a dit sur franceinfo souhaiter un "abattement jusqu'à 200.000 euros (contre 100.000 actuellement, NDLR), y compris sur les successions aux petits-enfants" car, selon lui, ce sont eux qui "ont plus besoin de l'héritage que les enfants".

"On supprime toutes les exonérations sur les très riches", "qui paient très peu d'impôts sur les successions", a-t-il également plaidé.

Car pour M. Jadot, ceux-ci "arrivent à s'affranchir de la justice redistribution": au lieu d'être "prélevés à hauteur de 45%", la tranche maximale pour les successions, "ils arrivent à y échapper en ne payant que 10% de prélèvements".

"Rétablir l'éthique"

La candidate LR Valérie Pécresse propose, elle, d'exonérer de taxes les successions jusqu'à 200.000 euros par enfants, quand le candidat insoumis, Jean-Luc Mélenchon, entend plafonner les sommes héritées à 12 millions d'euros.

"Nous allons rétablir la justice, l'éthique", a lancé Yannick Jadot, jugeant "la société française" comme "l'une des plus sclérosées en matière de transmissions".

Le candidat écologiste a enfin expliqué que "les bénéfices supplémentaires - 8-9 milliards d'euros - de ce prélèvement iront vers la dépendance" et les dispositifs pour le grand âge: "On ne peut pas maltraiter nos anciens, nos aînés, de cette manière", a-t-il fait valoir, quatre jours après des révélations concernant des pratiques supposées dans les établissements privés du groupe Orpéa.

"Comme je vais le faire sur toute la fiscalité (...) il y aura du bonus et du malus en fonction de la contribution ou pas au dérèglement climatique", a-t-il confimé.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles