La bourse ferme dans 3 h 39 min
  • CAC 40

    6 344,50
    +45,86 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0710
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 841,00
    -5,30 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 148,67
    -530,01 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    635,33
    -35,67 (-5,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,22
    +0,89 (+0,81 %)
     
  • DAX

    14 114,40
    +106,47 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 512,85
    -9,90 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2600
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Paca: Estrosi, Ciotti, Lisnard... la guerre entre les trois

Sur des terres majoritairement à droite, les luttes fratricides se multiplient et les repères se brouillent. L'extrême droite et la Macronie jouent gros.

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la droite est au pouvoir presque partout. Elle y préside le conseil régional, la totalité des (Alpes-Maritimes, Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse), les métropoles d'Aix-Marseille Provence et de Nice Côte d'Azur, et les principales villes: Aix, Gap, Toulon, Cannes, Nice, Arles. Seules Marseille et Avignon sont à gauche, mais le "Midi Rouge" appartient bel et bien au passé.

, la bataille se jouera donc à droite. Avec toutes sortes de nuances, d'alliances, d'étiquettes qui dessinent un paysage politique provençal plus fracturé que jamais. Ces derniers mois, on a en effet assisté à une transhumance massive des élus locaux vers En marche! et , et des élus Rassemblement national vers La plupart de ceux qui ont réellement sauté le pas ont une étiquette claire. Mais ce n'est pas le cas de tous: , le président du conseil régional, qui revendique son appartenance à une droite gaulliste et anti-raciste, a démissionné de LR, mais ne s'est pas encore choisi de nouvelle famille politique. Même si son directeur de cabinet, lui, est passé en décembre chez Horizons, la formation d'Edouard Philippe.

"Flou total"

D'autres barons provençaux ont aussi soutenu publiquement le président Macron pour la présidentielle mais hésitent encore entre LREM et Horizons. C'est le cas de , la présidente du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille Provence, annoncée à LREM à l'automne dernier, puis à Horizons depuis quelques semaines. "C'est le flou le plus total, s'agace Richard Mallié, maire LR de Bouc Bel Air, dans les Bouches-du-Rhône et figure de la droite locale. Nous assistons à une recomposition des forces en présence, avec des valeurs qui se brouillent et embrouillent tout le monde." Parfois, la situation vire à l'absurde. Dans l'une des circonscriptions bourgeoises du sud de Marseille, on verra Didier Réault, LR, vice-président du conseil départemental, affronter Lionel Royer-Perreaut, LREM et ex-[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles