La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 345,71
    +1 004,40 (+2,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Droit de vote à 16 ans : un débat pour rien ?

·1 min de lecture
Comme plusieurs de ses concurrents à gauche, Anne Hidalgo souhaite donner le droit de vote dès 16 ans.
Comme plusieurs de ses concurrents à gauche, Anne Hidalgo souhaite donner le droit de vote dès 16 ans.

« Qu?est-ce qui justifie encore d?exclure de la vie démocratique ceux qui sont les plus concernés par des décisions prises aujourd?hui mais qui pèseront demain ? » Pour Anne Hidalgo, c?est clair : les Français doivent pouvoir voter dès l?âge de 16 ans. La candidate socialiste à la présidentielle le fera si elle est élue en avril, a-t-elle annoncé samedi 23 octobre. C?est déjà le cas dans certains pays européens, en Autriche et à Malte, et bientôt en Belgique pour les élections européennes.

En France, la proposition surgit régulièrement dans le débat politique, de La France insoumise, qui la défendait déjà en 2017, à des députés de la majorité, comme François Jolivet (LREM) qui vient de déposer une proposition de loi en ce sens à l?Assemblée. Le candidat écologiste Yannick Jadot s?est, lui aussi, positionné en faveur de l?abaissement de la majorité électorale.

À LIRE AUSSIPrésidentielle 2022 : pourquoi les jeunes vont compter

Le gouvernement opposé à la mesure

« C?est plutôt une proposition de gauche », remarque le député LFI Ugo Bernalicis. Une stratégie électorale pour charmer des jeunes plus susceptibles de voter pour des candidats dits progressistes ? « Légende urbaine », assure Frédéric Dabi, directeur général opinion de l?Ifop et auteur de Fracture. Comment la jeunesse d?aujourd?hui fait sécession : « Le premier parti chez les jeunes, c?est surtout l?abstention. » Plus d?un Français âgé de 18 à 25 ans sur cinq n?a pas voté aux dernières élections régional [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles