Marchés français ouverture 7 h 22 min
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1875
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    32 389,49
    -1 079,40 (-3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    928,35
    -15,09 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     

Droit de veto des maires sur les éoliennes : Barbara Pompili dénonce "un cadeau empoisonné"

·1 min de lecture

Alors que le Sénat a voté le principe d'un droit de veto des maires sur l'implantation d'éoliennes sur leurs communes, contre l'avis Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique monte au créneau. Lors de l'examen en première lecture du projet de loi climat et résilience, les sénateurs ont adopté un amendement LR prévoyant une délibération du conseil municipal sur les projets d'implantation, avec aussi la possibilité de le soumettre à un référendum local. "Qui mieux que le conseil municipal peut prendre une décision de cette nature?", a plaidé Édouard Courtial, élu LR de l'Oise. Egalement LR, la rapporteure Marta de Cidrac l'a soutenu, soulignant que l'amendement "répond à une demande forte des élus locaux, démunis face à l'implantation de parcs éoliens".

Mais la ministre a mis en garde: "seuls 20% du territoire français peuvent recevoir des éoliennes" et "nous essayons d'élargir ce périmètre, mais la consécration d'un droit de veto pourrait créer un phénomène de +Not in my backyard+ ("Pas dans mon jardin", NDLR): je veux bien de l'électricité mais pas les éoliennes qui la produisent", a-t-elle argumenté face à des propositions similaires venant également des sénateurs communistes. "Le veto n'incite pas non plus à la concertation. Il pourra ensuite être réclamé pour l'installation de panneaux solaires ou d'usines de méthanisation", redoute-t-elle. L'ajout des sénateurs risque cependant de disparaître dans la navette parlementaire, les députés ayant le dernier mot.

>> (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : le gouvernement d’Irlande du Nord au bord de l’implosion
Pass sanitaire : la galère pour 2 millions de Français
Vol Ryanair détourné : les sanctions de l'UE contre le Belarus “vont faire mal !”
Congés parentaux : l'Unicef dévoile les meilleurs élèves en Europe, la France à la traîne
Covid-19 : la vaccination obligatoire du personnel soignant sur la table

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles