Marchés français ouverture 7 h 14 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 866,55
    +317,26 (+1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,94
    +435,26 (+179,36 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Le dragon vietnamien cherche un second souffle

En baisse de régime post-pandémie, le pays, qui avait profité de la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis, tente de redémarrer dans la tech. Toujours sous contrôle du parti.

En plein cœur de Hanoï, la tour ovale de 25 étages qui jaillit d'un ciel brumeux, ultramoderne avec ses salles garnies d'écrans plasma et de caméras haute définition pivotantes, ferait davantage penser aux bureaux d'une start-up de la qu'au siège du géant public Vietnam Posts and Telecommunications (VNPT) -7 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Pourtant, la société fondée en 2006 est l'une des locomotives de l'économie du pays et affiche une croissance annuelle insolente- 10% en moyenne sur dix ans. "Nous comptons 35 millions d'abonnés au (sur une population de 97 millions d'habitants) mais nous voulons nous déployer très fortement en Asie pour devenir le leader des technologies digitales d'ici à 2030", affiche fièrement Ha Thai Bao, directeur général adjoint de VNPT. Le groupe de 40.000 salariés a notamment signé en 2021 un partenariat d'ampleur avec Thales dans les domaines de la cybersécurité, des satellites et de la biométrie.

"VNPT est à l'image des champions vietnamiens, Viettel (télécommunications), FPT (digital) ou Vingroup (lire l'encadré ci-contre), il croît rapidement et investit beaucoup dans la R&D", note un cadre du groupe français.

Pénurie de main-d'œuvre

A l'instar de l'ensemble des acteurs économiques locaux, ces mastodontes ont toutefois marqué le pas ces derniers mois. La faute au Covid-19 qui, à l'été 2021, a considérablement ralenti le dragon vietnamien. Il connaissait une croissance de 7% avant la pandémie et pouvait même se targuer de l'une des meilleures performances mondiales en 2020, avec une hausse du PIB de 2,9%. Devenu l'un des nouveaux ateliers du monde, le Vietnam avait tiré profit de la guerre sino-américaine, laquelle a contraint une partie des sous-traitants taïwanais ou sud-coréens à délocaliser de Chine.

Sauf que les vagues de variants Delta puis Omicron ont provoqué une pénurie d'ouvriers. Il a subi de plein fouet l'effet des confinements très stricts, notamment à , poumon économique du pays, qui ont provoqué le départ de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles