La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    7 141,72
    -24,55 (-0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 211,73
    -29,39 (-0,69 %)
     
  • Dow Jones

    33 927,29
    -126,65 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0859
    -0,0052 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 894,90
    -35,90 (-1,86 %)
     
  • BTC-EUR

    21 501,29
    -661,36 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,77
    -3,09 (-0,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,04
    +0,16 (+0,21 %)
     
  • DAX

    15 363,53
    -145,66 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 856,23
    +36,07 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 989,49
    -211,33 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    4 138,06
    -41,70 (-1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2126
    -0,0103 (-0,85 %)
     

DP World : La mondialisation redéfinie par une nouvelle tendance à la relocalisation

Le nombre d'entreprises qui rapatrient une partie de leur activité de fabrication a doublé l'année dernière

96 % des entreprises ont confirmé qu'elles procèdent à des changements dans leurs chaînes d'approvisionnement en raison des événements géopolitiques

Plus de la moitié des entreprises relocalisent leurs activités pour atténuer d'éventuelles perturbations mondiales

DAVOS, Suisse, 19 janvier 2023 /PRNewswire/ -- De nouvelles recherches ont révélé l'émergence de bouleversements majeurs dans la mondialisation, car les entreprises s'empressent de ramener leurs activités de fabrication plus près de leur pays d'origine pour se protéger des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, tandis que des politiques de plus en plus protectionnistes divisent le monde en blocs commerciaux.

La dernière étude Trade in Transition, commandée par DP World et menée par Economist Impact, a recueilli les points de vue de dirigeants d'entreprises qui doivent faire face aux dernières perturbations du commerce mondial - du conflit en Ukraine à l'inflation et aux politiques de confinement prolongé en raison du covid sur certains marchés.

Sa principale conclusion est que 96 % des entreprises ont confirmé qu'elles apportent des changements à leurs chaînes d'approvisionnement en raison des événements géopolitiques.

L'évolution a été rapide. En l'espace d'un an seulement, le nombre d'entreprises qui déplacent leur production et leurs fournisseurs - vers leur marché national ou à proximité - a doublé par rapport à 2021. Cette évolution est principalement motivée par les efforts visant à réduire les coûts et le risque de perturbation.

Mais ces changements ne sont pas uniformes. Si 27 % des entreprises ont déclaré réduire la longueur de leur chaîne d'approvisionnement en raison d'événements géopolitiques tels que la guerre en Ukraine, 33 % d'entre elles projettent de se développer sur des marchés plus stables et plus transparents.

La menace de l'inflation

La menace persistante de l'inflation a été citée par 30 % des dirigeants comme le facteur qui aura l'impact négatif le plus important sur les échanges commerciaux au cours des deux prochaines années. Les pressions inflationnistes s'exercent sur le coût des intrants - en raison de ruptures d'approvisionnement - et sur le transport, en raison de la hausse des coûts de l'énergie et des contraintes de capacité de transport maritime.

Dans un scénario de resserrement monétaire, les entreprises en Europe, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique prévoient une baisse de leurs exportations de 1 % par rapport un scénario de statu quo, en raison de la diminution de la production et de la demande.

Si les pressions inflationnistes se poursuivent, les exportations du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud devraient être les plus durement touchées, avec une baisse de 3,52 % et de 2,74 % respectivement. Seule l'Afrique devrait voir ses exportations augmenter de 0,26 %.

Un monde qui se fragmente

La fragmentation du monde en blocs commerciaux est également citée par 10 % des répondants comme facteur qui limite la croissance du commerce international. Au-delà de la guerre en Ukraine, les tensions entre les États-Unis et la Chine et la cyber-guerre entravent le fonctionnement efficace des économies du monde entier. Cette situation entraîne l'adoption de politiques de plus en plus protectionnistes, telles que le projet de loi américain sur les infrastructures et la loi CHIPS and Science Act, qui visent à encourager et à privilégier la fabrication aux États-Unis et en Amérique du Nord. Des politiques protectionnistes similaires apparaissent partout dans le monde, entraînant une fragmentation accrue du système commercial mondial.

Les entreprises trouvent des moyens de réagir et de se développer. La modification des chaînes d'approvisionnement par la diversification, la régionalisation ou la relocalisation pour renforcer leur résilience en est un.

L'enquête mondiale menée auprès de 3 000 dirigeants d'entreprises a révélé que les entreprises d'Amérique du Nord et d'Europe sont les plus susceptibles d'externaliser plus de la moitié de leurs services au sein de leur région. Viennent ensuite 40 % des entreprises d'Amérique du Sud, 36 % de celles du Moyen-Orient, 32 % de celles d'Asie-Pacifique et 18 % de celles d'Afrique, qui externalisent leurs services au sein de leur région..

L'adoption généralisée et croissante de la technologie est un autre moyen de renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement. Quelque 35 % des personnes interrogées ont déclaré mettre en œuvre des solutions d'Internet des objets (IoT) pour faciliter le suivi et la surveillance des marchandises, tandis que 32 % des entreprises adoptent des plateformes numériques pour permettre des échanges directs avec les clients ou les fournisseurs.

Prenant la parole lors du lancement du rapport au Forum économique mondial de Davos aujourd'hui, le président et PDG du groupe DP World, Sultan Ahmed Bin Sulayem a déclaré :

« Le rapport est une preuve tangible de l'évolution de la mondialisation, car les entreprises sont obligées de s'adapter à de nouveaux défis. En rapprochant la production du client final, les entreprises peuvent réduire le nombre de points de contact dans la chaîne d'approvisionnement et renforcer la résilience des flux de marchandises dans le monde. Mais l'environnement commercial est en constante évolution. Le prochain défi qui modifiera ces tendances est un ralentissement économique qui plane sur les marchés régionaux. La flexibilité, la visibilité en temps réel et les capacités de la chaîne d'approvisionnement de bout en bout seront essentielles pour que les entreprises puissent continuer à trouver de nouveaux gains d'efficacité dans un environnement de plus en plus difficile.

John Ferguson, responsable de la pratique de la nouvelle mondialisation chez Economist Impact, a ajouté :

« Le passage à la régionalisation et à la relocalisation est brutal, mais peu surprenant compte tenu de la triple menace de l'augmentation des coûts, de l'accroissement des risques et des incitations ou exigences des gouvernements en la matière. En outre, au cours des décennies précédentes, les entreprises n'ont eu à se concentrer que sur les aspects économiques du commerce, à savoir le prix, la qualité et la livraison. Aujourd'hui, elles doivent tenir compte d'autres facteurs non économiques tels que la résilience et la durabilité. Tout cela entraîne un bouleversement des chaînes d'approvisionnement, que nous constatons aussi bien au niveau des résultats de l'enquête que de l'évolution des tendances du commerce mondial. »

Pour consulter l'intégralité du rapport, veuillez cliquer ici

À propos du rapport Trade in Transition

C'est la troisième édition du rapport Trade in Transition, commandé par DP World et réalisé par Economist Impact. Il s'agit d'une enquête mondiale qui recueille des données auprès de plus de 3 000 dirigeants d'entreprises pour étudier leur vécu de la pandémie, leur confiance dans les politiques gouvernementales, les pressions de la chaîne d'approvisionnement sur les échanges commerciaux dans le monde et les priorités ESG en matière de commerce. Le rapport examine en profondeur les données régionales (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique) et sectorielles (produits industriels, biens de grande consommation, produits alimentaires et boissons, énergie et ressources naturelles, santé et pharmacie) afin d'établir une comparaison et un contraste entre les priorités du commerce international.

À propos de DP World

Nous sommes le premier fournisseur mondial de logistique intelligente de bout en bout de la chaîne d'approvisionnement, permettant le flux des échanges commerciaux à travers le monde. Notre gamme complète de produits et de services couvre chaque maillon de la chaîne d'approvisionnement intégrée - des terminaux maritimes et terrestres aux services maritimes et aux parcs industriels, ainsi que des solutions clients axées sur la technologie.

Nous fournissons ces services par le biais d'un réseau mondial interconnecté de 300 unités commerciales réparties dans 76 pays sur six continents, avec une présence significative tant sur les marchés à forte croissance que sur les marchés matures. Partout où nous opérons, nous intégrons la durabilité et la citoyenneté d'entreprise responsable dans nos activités, en nous efforçant d'apporter une contribution positive aux économies et aux communautés où nous vivons et travaillons.

Notre équipe dévouée, diversifiée et professionnelle, composée de plus de 101 000 employés de 162 nationalités différentes, s'engage à fournir une valeur inégalée à nos clients et partenaires. Pour ce faire, nous nous concentrons sur des relations mutuellement bénéfiques - avec les gouvernements, les expéditeurs, les négociants et les autres parties prenantes de la chaîne d'approvisionnement mondiale - des relations fondées sur la confiance mutuelle et un partenariat durable.

Nous pensons à l'avenir, anticipons le changement et déployons une technologie numérique de pointe afin d'élargir notre vision pour perturber le commerce mondial et créer les solutions les plus intelligentes, efficaces et innovantes, tout en assurant un impact positif et durable sur les économies, les sociétés et notre planète.

Suivez DP World sur :

Twitter : https://twitter.com/DP_World
LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/dp-world

Pour toute demande de renseignements des médias sur DP World, veuillez contacter :

Adal Mirza

Responsable des relations avec les médias

Adal.mirza@dpworld.com

+971 56 355 0899

Tarek Kiwan

Responsable international des relations avec les médias

Tarek.Kiwan@dpworld.com

+971 50 818 9722

H akam Kherallah

Consultant, relations avec les médias et communication avec les PDG

Hakam.Kherallah@dpworld.com

+971 50 552 2610

 

À propos d'Economist Impact

Economist Impact allie la rigueur d'un groupe de réflexion à la créativité d'une marque médiatique pour mobiliser un auditoire influent à l'échelle mondiale. Nous croyons que les analyses fondées sur des données probantes peuvent susciter des débats, élargir les perspectives et accélérer des progrès. Les services offerts par Economist Impact existaient auparavant au sein de The Economist Group en tant qu'entités distinctes, y compris EIU Thought Leadership, EIU Public Policy, Economist Events, EBrandConnect et SignalNoise.

Notre bilan d'analyse s'étend sur 75 ans dans 205 pays. En plus d'offrir des récits créatifs, de l'expertise en matière d'événements, des solutions conceptuelles et des produits médiatiques de pointe, nous fournissons de la conception de cadres, des analyses comparatives, des analyses d'impact économique et social, des prévisions et des modélisations de scénarios, ce qui confère à Economist Impact une position unique pour obtenir des résultats mesurables.

 

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/dp-world--la-mondialisation-redefinie-par-une-nouvelle-tendance-a-la-relocalisation-301725793.html