Marchés français ouverture 6 h 6 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 632,34
    -51,03 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1975
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 112,76
    -4 065,61 (-7,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 279,04
    -112,67 (-8,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Les douze travaux de la patronne de la RATP

·2 min de lecture

Malgré une perte sèche due à la crise, la PDG Catherine Guillouard garde le cap. En vue, la libéralisation des transports franciliens à partir de 2025. Rencontre.

Catherine Guillouard a fait le calcul : depuis décembre 2019, elle n'aura eu droit qu'à cinq jours de normalité. A peine sortie de la grève contre la réforme des retraites, la patronne de la RATP a plongé directement dans la crise sanitaire du Covid-19.

« Dès le 20 janvier 2020, nous organisions une première réunion sur un plan pandémie », nous rappelle-t-elle ce 26 mars, peu après l'instauration d'un nouveau confinement en Ile-de-France qui balaye ses espoirs d'un retour à la normale. L'an dernier, l'ex-régie du métro parisien a enregistré une chute de 43 % du nombre de voyageurs et une perte de recettes de 900 millions d'euros. Depuis les nouvelles annonces, « nous sommes descendus en heure de pointe à - 55 % de trafic , observe la PDG, pour laquelle la reprise des transports publics est conditionnée à plusieurs éléments : l'installation durable ou non du télétravail, le développement de l'e-commerce et le retour du tourisme » , détaille la patronne, qui ne se laisse pas abattre pour autant.

Obsession de la rentabilité

Le découragement n'est d'ailleurs pas vraiment dans le vocabulaire de cette ex-championne de ski alpin, qui doute rarement d'elle-même.

« Ce genre de crise est un test de résilience très fort pour le dirigeant, confie-t-elle. Plus rien n'est certain et tout le monde se tourne vers vous. Cela vous apprend beaucoup sur vous-même et vos capacités à rester humble, tout en étant dans l'action sans perdre ses objectifs stratégiques de vue. » Depuis quinze mois, la dirigeante a dû réorienter ses priorités sur les questions sanitaires, de protection des salariés et des clients contre le virus, tout en adaptant les capacités des bus, trams et métros au gré des fluctuations de la crise et des annonces gouvernementales. Pour autant, elle n'a pas lâché sa feuille de route de départ, « Défis 2025 ». Ecrit par l'actuelle ministre du Travail, Elisabeth Borne, lorsqu'elle dirigeait la RATP, avant de céder la place à Catherine Guillouard en 2017, ce projet doit prép[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi