Doux : le Tribunal de Commerce de Quimper prolonge la période d'observation

Le Tribunal de Commerce de Quimper a décidé aujourd'hui d'accorder au Groupe Doux une prolongation de la période d'observation, afin de lui laisser le temps de trouver les moyens d'adopter un plan de continuation pérenne. "Cette décision est un pas positif et ouvre une période supplémentaire qui laisse une chance aux dirigeants de refonder une stratégie d'entreprise solide" estime Guillaume Garot.

La situation n'est pour autant pas stabilisée. Le Ministre rappelle à l'ensemble des acteurs de la filière avicole française "leur responsabilité collective à l'égard d'une filière fragilisée qu'il convient aujourd'hui de reconstruire. La filière volaille doit réussir sa mutation économique et écologique, pour consolider les emplois et en créer de nouveaux".

Guillaume Garot assure rester "vigilant" et continuer d'agir "pour la remise sur pieds du Groupe Doux dans un dialogue constant avec toutes les parties prenantes".