La bourse ferme dans 1 h 36 min
  • CAC 40

    5 612,55
    -4,72 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 604,28
    +1,61 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    30 916,85
    +102,59 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    +0,0047 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 835,10
    +5,20 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 597,01
    +424,02 (+1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    735,17
    +19,97 (+2,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,75
    +0,39 (+0,74 %)
     
  • DAX

    13 861,18
    +12,83 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    6 713,38
    -7,27 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    13 089,62
    +91,11 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 786,16
    +17,91 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3610
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Douleurs ligamentaires pendant la grossesse : symptômes, que faire ?

·1 min de lecture

Les douleurs ligamentaires font partie des petits maux habituels de la grossesse. Sans gravité, elles peuvent pourtant être très invalidantes. "Certaines femmes enceintes pour la première fois les confondent parfois avec les contractions, même s’il s’agit en réalité de deux choses bien différentes", explique la sage-femme.

Douleurs ligamentaires : de quoi s’agit-il ?

Les douleurs ligamentaires correspondent au relâchement et à l'étirement des ligaments, sous l'action de la relaxine et de la progestérone. "Cette hormone de la grossesse favorise le relâchement des tissus et va ainsi faciliter l'accouchement, détaille Anh-Chi Ton. Elles apparaissent généralement au second trimestre de la grossesse et peuvent augmenter en intensité au cours du troisième trimestre à mesure que l’utérus grossit et pèse de plus en plus lourd.

Reconnaître les douleurs ligamentaires pendant la grossesse

"Alors que les douleurs de sciatique sont localisées à l’arrière, le trajet va de la fesses jusqu’à l’arrière des cuisses, les douleurs ligamentaires sont situées devant, soit au niveau du pubis, on parle alors de syndrome de Lacomme, soit au niveau de l'aine”, explique la sage-femme. La future maman peut ressentir un tiraillement intense mais aussi une sorte de décharge électrique qui irradie de l’aine au pubis. "Il ne s’agit pas d’une douleur aiguë mais plutôt d’une gêne à laquelle on finit par s’habituer, même si elle peut entraver les mouvements (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Être stressée pendant sa grossesse, c'est mauvais pour le cerveau du bébé
"Vous faites une grossesse môlaire" : mais de quoi s'agit-il ?
Sédentarité : trop d'écrans et pas assez de sport pour 2 ados sur 3
Les dons d'ovocytes et de sperme restent insuffisants en France
Les masques dégradent-ils les apprentissages des jeunes enfants ?
Le réchauffement climatique favorise les grossesses à risque