Publicité
Marchés français ouverture 2 h 35 min
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    39 543,84
    -519,95 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    +0,0007 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 560,47
    +142,79 (+0,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 371,87
    +663,23 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,84
    +67,94 (+5,11 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     

Douleur derrière le genou : quelles sont les causes possibles ?

iStock

Le genou est une articulation très sollicitée au quotidien et il n'est pas rare qu'il soit douloureux. Une douleur qui peut être localisée à différents endroit du genou, sur les faces externes, devant et même parfois derrière. Ces douleurs peuvent avoir des origines variées et survenir après une chute, un choc ou être consécutives à une maladie articulaire comme la polyarthrite rhumatoïde. Adrien Ezine, ostéopathe, détaille pour nous les 3 causes possibles de ce type de douleur.

Il s'agit de la cause la plus probable en cas de douleur derrière le genou ! On parle de kyste poplité (ou de kyste de Baker) lorsque du liquide synovial (il s'agit du liquide chargé de lubrifier l'articulation) se retrouve dans une petite cavité située à l'arrière du genou. Bonne nouvelle : ce kyste est toujours bénin !

Qui est concerné ? Un kyste poplité peut se former après un traumatisme direct sur le tibia (un coup, par exemple), en cas de lésion du ménisque (après un traumatisme en torsion, par exemple), en cas d'entorse du genou, en cas d'arthrose ou d'arthrite (mais c'est plus rare) ou encore en cas de polyarthrite rhumatoïde.

Quels sont les symptômes ? On observe une douleur à l'arrière du genou et, au toucher, on sent une " boule " enflée et chaude, qui peut être assez grosse. La douleur peut limiter le mouvement et réveiller pendant la nuit.

PUBLICITÉ

Qu'est-ce qu'on fait ? On prend rendez-vous chez un médecin généraliste : celui-ci pourra éventuellement prescrire des médicaments anti-inflammatoires et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite