La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 845,23
    -48,56 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Doubler le salaire des profs, comme le dit Hidalgo: pure démagogie, comme le dit Blanquer?

·2 min de lecture

INTERVIEW - Anne Hidalgo, présidente, doublera le salaires des enseignants, dit-elle dans son livre, Une Femme française, à paraitre le 15 septembre. Une promesse aussitôt taclée par le ministre Jean-Michel Blanquer, qui crie à "la démagogie". L'expert en finances publiques François Ecalle arbitre.

En annonçant sa candidature à l’élection présidentielle, la maire de Paris a déjà annoncé une mesure phare qu’elle compte développer dans son programme électoral : "multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves". Aussitôt taclée par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, : "On est au sommet de la démagogie ! Cette mesure aurait un coût cumulé de 150 milliards à la fin du quinquennat. L’élection présidentielle ne peut pas être une Foire du Trône de la démagogie." Pour les départager, Challenges a interrogé le spécialiste des finances locales, ancien magistrat à la Cour des comptes, François Ecalle.

Challenges - Doubler le salaire des enseignants, combien ça coûte ? Jean-Michel Blanquer parle de 150 milliards sur 5 ans, Jean-Luc Mélenchon, de 60 milliards, Yannick Jadot de 40 milliards...

François Ecalle - D’après mes calculs, le coût budgétaire d’une telle mesure serait de 35 milliards d’euros par an. Ceci sans prendre en compte les cotisations de l’Etat employeur, qui reviennent à une subvention de l’Etat à lui-même, et sans compter les professeurs de l’enseignement supérieur. En grandes masses, c’est à peu près ce que le ministre de l’Education nationale a calculé, lui aussi. Et cela pose immédiatement la question du déficit public et de la capacité du pays à financer par la production de ses richesses des salaires plus élevés à son corps professoral.

Lire aussi

Les comparaisons internationales montrent que la France paie particulièrement mal ses enseignants. Un professeur allemand touche par exemple deux fois plus qu’un prof français durant les quinze premières années de carrière. Le ministre de l’Education nationale l’a d’ailleurs lui-même reconnu : "Bien sûr, nous devons fortement augmenter la rémunération des professeurs." Alors, comment faire ?

La comparaison internationale est sans doute intéressante mais elle n’est pas juste : si l’Allemagne paie davantage ses enseignants que la France, c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles