Marchés français ouverture 8 h 8 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 483,99
    +94,74 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Cette double vente aux enchères de la collection personnelle de Chantal Thomass

·2 min de lecture

Les nostalgiques de la fashion week parisienne pourront se consoler avec une vente aux enchères d'une célèbre créatrice française.

"Elle a toujours porté des vêtements masculins et s’en est inspiré pour créer un style masculin/féminin unique", s’émerveille l’expert Didier Ludot. Elle, c’est son amie de longue date Chantal Thomass, qui lui a confié la dispersion de près de 650 pièces issues de sa collection personnelle. Deux ventes ne seront pas de trop pour passer en revue 40 ans de création: une jusqu’au 8 mai et une . Du vestiaire masculin, elle a notamment emprunté le tissu tweed, revisité en manteaux dont le dos est agrémenté de volants (250-280 euros) ou d’une queue de pie (250-300 euros) ou une veste longue mais portée en robe courte, dont le col laisse entrevoir les sous-vêtements (200-250 euros). "La plupart de ses vêtements ont un petit côté coquin", s’amuse l’expert, "comme la petite robe de soubrette trompe-l’oeil en jersey noir (150-180 euros) très "Journal d’une Femme de chambre", ou du chapeau corset en feutre et dentelle (400-600 euros)".

Des pièces de haute couture à des prix raisonnables

L’humour est également au cœur de ses créations: un sac revolver rouge (150-200 euros), une tenue parasol avec une jupe crinoline orange (400-450 euros) ou des robes "mensurations" noires sur lesquelles sont brodés tour de poitrine, de taille et de hanche (250-300 euros)… Le vestiaire n’est pas très coloré, Chantal Thomass ne portant elle même que du noir et blanc, elle n’a fait que peu d’essais de couleurs. "Nous avons délibérément mis des estimations raisonnables, surtout pour la vente online, afin que des jeunes femmes aient la possibilité de découvrir Chantal Thomass", souligne Didier Ludot. "Beaucoup pensent qu’elle n’a fait que des culottes et des soutiens-gorge, alors que cela ne représente que quelques années de sa carrière".

Clémentine Pomeau-Peyre

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi