La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 736,70
    +59,68 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 230,55
    +140,35 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1613
    -0,0032 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 135,30
    +1 800,74 (+3,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,92
    +1 261,24 (+519,72 %)
     
  • S&P 500

    4 566,88
    +21,98 (+0,48 %)
     

"Don't look up" : Netflix a révélé un nouvel extrait avec Meryl Streep en présidente incrédule

·1 min de lecture

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de vous rappeler de quoi va parler Don’t Look up : déni cosmique, le prochain film d’Adam McKay. Le synopsis est le suivant : « Deux piètres astronomes s'embarquent dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l'humanité qu'une comète se dirige vers la Terre et s'apprête à la détruire ». C’est Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence, dans les rôles respectifs du Dr Randall Mindy et de Kate Dibiasky, très peu pris au sérieux, qui auront cette lourde tache. Ils devront faire face à des personnes on ne peut plus sceptiques, dont la présidente Janie Orlean incarnée par une Meryl Streep incrédule et déjantée.

À lire également

Netflix vient de dévoiler le teaser officiel de "Don't Look up : déni cosmique" avec Leonardo DiCaprio (VIDEO)

Absurdité et scepticisme

C’est d’ailleurs son personnage qui est mis en lumière dans cette nouvelle bande-annonce dévoilée par la plateforme de streaming, samedi, à l’occasion de Tudum son événement virtuel tant attendu. On découvre de nouvelles images absurdes où règne le scepticisme de la présidente Orlean et de son conseiller Jason Orlean, dont on devine un lien de parenté, interprété par Jo... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles