Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0749
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 467,43
    +229,10 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,67
    +45,92 (+3,43 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Voici comment donner une seconde vie aux légumes flétris

© alfimimnill / iStock

Cessons de jeter les légumes qui ont attendu trop longtemps d’être consommés, rendons-leur vigueur et comestibilité. Par anticipation ou récupération, voici l’astuce de conservation des aliments végétaux.

Tout comme certains fruits, les légumes regorgent de secrets. On pourrait penser qu’ils ne sont que des aliments à courte durée de conservation, et pourtant, une fois flétris, ils se récupèrent.

Avec quelques astuces bien spécifiques, prolongez la durée de vie de vos légumes et limitez leur gaspillage. Que vos radis pourrissent, vos oignons aient germé ou votre salade flétrisse, n’en jetez pas une miette et testez plutôt ces conseils de récupération et de conservation.

Bien conserver ses légumes

Il est préférable de conserver ses légumes dans le bac du réfrigérateur. Une fois entamés, conservez-les idéalement dans des bocaux, toujours dans le bac à légumes. Ces aliments, riches en éthylène, une molécule qui provoque leur maturation naturelle, peuvent rapidement se détériorer au contact de l’air et de l’humidité. C’est pourquoi il est aussi recommandé de les acheter au jour le jour selon le menu prévu, pour garantir leur fraîcheur et ne pas risquer qu’ils se gâtent.

PUBLICITÉ

Par anticipation, vous pouvez aussi les congeler. Attention cependant à bien blanchir les légumes avant de les placer au congélateur. Pour ce faire, plongez-les 2 à 3 minutes dans l’eau bouillante avant de les transférer dans de l'eau glacée et les égoutter.

Enfin, le point à ne surtout pas oublier : ne mélangez pas les fruits et les légumes dans le même bac, puisqu’au contact de l’éthylène des fruits, le processus de maturation des légumes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi