La bourse ferme dans 1 h 14 min
  • CAC 40

    6 709,33
    +72,33 (+1,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 199,26
    +49,07 (+1,18 %)
     
  • Dow Jones

    34 730,12
    +471,80 (+1,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1751
    +0,0055 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 751,80
    -27,00 (-1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    37 544,10
    +1 130,57 (+3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 108,18
    -0,74 (-0,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,96
    +0,73 (+1,01 %)
     
  • DAX

    15 662,26
    +155,52 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 090,10
    +6,73 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 041,00
    +144,15 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 448,94
    +53,30 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3747
    +0,0127 (+0,93 %)
     

Les données précliniques de Noxopharm confirment le rôle anti-inflammatoire de l’idronoxil dans le cadre du traitement de la COVID-19

·3 min de lecture

SYDNEY, August 26, 2021--(BUSINESS WIRE)--La société australienne de développement de médicaments de stade clinique, Noxopharm (ASX : NOX) a publié des données précliniques qui viennent confirmer le rôle de l’idronoxil, médicament expérimental contre le cancer, et ingrédient actif du Veyonda®, en tant qu’anti-inflammatoire destiné au traitement de la COVID-19 de stade précoce. Un essai préclinique récent, mené en partenariat avec l’Institut australien de recherche médicale Hudson (Institut Hudson), a découvert que l’idronoxil inhibait l’enzyme TANK-binding kinase 1 (TBK1), une action susceptible d’atténuer la réponse inflammatoire responsable de l’aggravation de la COVID-19, et ce, sans compromettre la capacité de l’organisme à lutter contre le virus.

Ces conclusions précliniques viennent appuyer les premiers résultats préliminaires positifs, communiqués il y a peu par la société, et issus de son essai clinique de phase I NOXCOVID, qui a évalué le caractère approprié de l’idronoxil (Veyonda) en tant qu’anti-inflammatoire efficace chez des patients hospitalisés souffrant d’une forme modérée de la COVID-19. La pertinence particulière de la TBK1 en tant que cible médicamenteuse réside dans sa capacité à répondre aux infections de virus à ARN, notamment les virus respiratoires à ARN : coronavirus, virus de la grippe et virus respiratoire syncytial.

Le professeur agrégé Michael Gantier, directeur du laboratoire d’acides nucléiques et d’immunité naturelle, du Hudson Institute, a déclaré : « La TBK1 est le point de convergence de nombreuses voies inflammatoires, et une cible faisant l’objet d’importantes investigations de la part de plusieurs grandes sociétés pharmaceutiques. Nos dernières conclusions, qui sont actuellement rédigées aux fins de publication, démontrent que l’idronoxil est susceptible d’être utilisé pour lutter contre plusieurs maladies dans le cadre desquelles la TBK1 engendre une inflammation anormale. De manière décisive, la TBK1 contrôle également directement la production d’interférons bêta, une cytokine associée aux symptômes de la COVID à long terme. Ceci suggère que l’idronoxil pourrait non seulement être utile afin de prévenir la progression de la COVID-19 de la forme modérée à sévère, chez les patients, mais pourrait également limiter le risque de symptômes post-infectieux à long terme, que l’on constate chez la moitié des patients atteints de la COVID-19. »

À propos de Noxopharm

Noxopharm Limited (ASX : NOX) est une société australienne de développement de médicaments de stade clinique, spécialisée dans le traitement du cancer et de l’orage cytokinique (choc septique).

Le Veyonda® est le premier candidat-médicament dans le pipeline de la Société, qui fait actuellement l’objet d’un essai clinique de phase 2. Le Veyonda® offre deux actions médicamenteuses principales : un effet modérateur sur l’équilibre entre les céramides et la sphingosine-1-phosphate, et une inhibition de la signalisation STING. Son activité contre la première cible contribue à ses fonctions oncotoxiques et immunomodulatoires à double action, conçues pour améliorer l’efficacité et la sécurité des traitements oncologiques standard, à savoir les chimiothérapies, la radiothérapie, et les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. Son activité contre la deuxième cible fournit un effet anti-inflammatoire, tout en contribuant à une action contre le cancer, tandis qu’elle bloque potentiellement le choc septique.

Noxopharm mène plusieurs programmes complets de découverte de médicaments à la fois dans le domaine de l’oncologie et de l’inflammation, et constitue l’actionnaire principal de la société biotechnologique américaine, Nyrada Inc (ASX : NYR), qui est active dans les domaines du développement de médicaments destinés aux maladies cardiovasculaires et neurologiques.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210826005743/fr/

Contacts

Lindsey Langemeier
SCORR Marketing
+1 402-405-4269
lindsey@scorrmarketing.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles