La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 075,20
    +253,90 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 906,06
    +119,79 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    46 175,78
    -828,65 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 283,55
    +20,59 (+1,63 %)
     
  • S&P 500

    4 164,35
    +29,41 (+0,71 %)
     

Données personnelles : de nombreuses applications Android et iOS auraient des failles de sécurité

·2 min de lecture

C'est une enquête qui donne des sueurs froides : certaines applications tant iOS qu'Android seraient mal configurées. Un constat fait par PhonAndroid qui cite une étude de chercheurs en sécurité de Zimperium qui font partie de l'"App Defense Alliance" de Google et dont le rôle est de mettre au jour tout problème ou faille de sécurité dans le Google Play Store. Ces derniers ont en effet remarqué via des "tests automatisés" que des milliers d'applications utiliseraient un cloud mal configuré, et toutes les catégories seraient concernées, du lifestyle à l'éducation, en passant par le sport, la communication, le fitness ou le business.

Ainsi, il a été mis en exergue à travers ces tests, que les cybercriminels peuvent avoir accès aux données personnelles des utilisateurs, leurs photos, fiches médicales ou mots de passe par exemple. Et c'est bien le problème puisque même si les applications n'ont pas été citées, certaines auraient réagi de manière "insuffisante", à en croire PhonAndroid. Des applications médicales laisseraient entrevoir les photos de patients ou des résultats de tests. Une application de transport d'une grande ville donnerait accès à des données bancaires. Pire, une autre application qualifiée de "porte-monnaie numérique" donnerait l'accès aussi à des données financières.

>> A lire aussi - La valeur du jour à Wall Street - AMAZON : Jeff Bezos passe les rênes de l'opérationnel au patron de l'activité Cloud

Au total, ce seraient donc pas moins de 20.000 applications touchées, qui auraient recours à des clouds déjà tout près, sans les avoir construits elles-mêmes. Elles s'exposeraient donc à de graves problèmes de sécurité. Selon PhonAndroid, trois acteurs majeurs sont sur le marché du cloud aujourd'hui, à savoir Amazon avec Amazon Web Services, Microsoft avec Microsoft Azure et Google, avec Google Cloud Platform. Mais leurs services peuvent s'avérer parfois limités. Les chercheurs martèlent que les risques sont bien réels pour les utilisateurs et non virtuels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avarie d'un Boeing 777 : un rapport intermédiaire met en cause le métal des pales
Google veut répercuter la taxe Gafa sur les prix de ses publicités en France !
Futur avion de combat européen : conflit entre la France, l’Allemagne, l’Espagne et les industriels
Certification aérienne : l’Europe plus vigilante à l’égard des Etats-Unis
L’UE défend le blocage par l'Italie de l'envoi de vaccins AstraZeneca vers l'Australie