La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 005,71
    -392,48 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Données personnelles : Google propose aux mineurs de supprimer leurs photos

·2 min de lecture

Est-ce que Google prend en compte les déboires de Facebook concernant la protection des jeunes, notamment sur Instagram ? En tout cas, le géant d’internet cherche à montrer qu’il prend soin de l’exposition des plus jeunes sur le Web. Le moteur de recherche permet désormais aux mineurs ou à leurs parents ou tuteurs, de renseigner un formulaire pour supprimer des contenus et notamment les images sur lesquelles ils apparaissent. C’est une note de blog de Google qui explique la procédure et donne accès à ce formulaire. Pour disparaitre de l’indexation, les plus jeunes doivent y lister les différentes URL des images publiées ainsi que les requêtes de recherche ayant amené à ces résultats. Cette nouvelle politique de protection des mineurs avait en réalité déjà été annoncée en août et c’est hier que Google a activé son lancement.

De grosses limitations à la désindexation

Mais, attention, cela ne veut pas pour autant dire que ces images vont être supprimées d’Internet. Elles sont simplement désindexées de la recherche et viennent rejoindre la grande cohorte des pages du deep web, c’est-à-dire les pages non référencées. De même si les images du mineur se trouvent indexées en raison de motifs liés à l’actualité ou de l’intérêt public, elles ne seront pas supprimées de la base du moteur de recherche. Autre limitation, si la personne est majeure, elle ne peut plus demander la suppression de l’indexation de ses photos en tant que mineur. Et il y a encore plus restrictif, car en réalité, les pages mixant à la fois du texte et des images ne sont pas concernées par cette suppression. En réalité, cela ne s'applique qu'à l’affichage des photos dans les résultats de recherche d’images.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles