Marchés français ouverture 1 h 34 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,03
    +124,33 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1969
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 903,36
    +406,11 (+1,43 %)
     
  • BTC-EUR

    53 800,75
    +2 917,91 (+5,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,23
    +96,24 (+7,44 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Données personnelles : enquête ouverte sur l'application Clubhouse en France

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Les données personnelles sur Clubhouse sont-elles suffisament protégées ? La Cnil, gendarme français des données personnelles, a ouvert une enquête sur la manière dont le réseau social Clubhouse utilise les informations privées de ses usagers, a-t-elle annoncé mercredi 17 mars.

"L'enquête doit permettre de confirmer" si la législation européenne sur la protection des données (RGPD) est bien applicable à la société, et si celle-ci le respecte, a précisé dans un communiqué la Cnil, en expliquant qu'en cas de non-respect, elle pourrait "le cas échéant, faire usage de ses propres pouvoirs répressifs".

Clubhouse, une application américaine, est un réseau social audio, qui permet à ses utilisateurs de se regrouper dans un salon virtuel pour avoir une conversation. La récente application a été dopée par les mesures de confinement adoptées dans le monde entier pour cause de crise sanitaire.

Une pétition avec plus de 10 000 signatures

En France, elle a été utilisée notamment par le ministre Jean-Baptiste Djebbari, ou la sénatrice Nathalie Goulet, pour communiquer directement avec le public. Mais l'application a fait l'objet de questions sur son utilisation des données privées de ses utilisateurs, ou sur sa sécurité technique.

En France, "une pétition rassemblant à ce jour plus de 10 000 signatures circule actuellement pour alerter la Cnil sur de possibles atteintes à la vie privée par l'application Clubhouse", a indiqué la Cnil dans son communiqué. Selon la Cnil, Clubhouse n'a selon (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi