La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 620,51
    -72,35 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Données personnelles, cyber-harcèlement... Biden veut "demander des comptes" aux géants de la tech

AFP - Brendan SMIALOWSKI

Dans une tribune publiée sur le site du Wall Street Journal, le chef de l'Etat américain a appelé les élus des deux bords à s'unir pour renforcer la législation en matière de protection des données personnelles et des utilisateurs mineurs, ainsi que pour lutter contre la discrimination, l'"exploitation sexuelle" et le "cyber-harcèlement".

Le président des Etats-Unis Joe Biden a lancé mercredi 11 janvier un appel au Congrès américain à "demander des comptes" aux géants de la tech et à légiférer pour renforcer le contrôle qu'exerce le gouvernement sur les grandes entreprises de ce secteur. Dans une tribune publiée sur le site du Wall Street Journal, le chef de l'Etat américain a appelé les élus des deux bords à s'unir pour renforcer la législation en matière de protection des données personnelles et des utilisateurs mineurs, ainsi que pour lutter contre la discrimination, l'"exploitation sexuelle" et le "cyber-harcèlement".

Le président démocrate s'est dit "fier" de ce que le secteur technologique avait accompli, mais également "inquiet", "comme beaucoup d'Américains", "de la façon dont cette industrie collecte, partage et exploite nos données les plus personnelles, renforce l'extrémisme" et "met nos enfants en danger". "Des millions de jeunes gens se débattent face au harcèlement, à la violence, aux traumatismes" et aux questions de "santé mentale", a insisté le président. "Nous devons demander des comptes aux réseaux sociaux sur les expériences qu'ils mènent sur nos enfants, pour dégager des profits."

Plusieurs initiatives au Congrès

Joe Biden a rappelé avoir encouragé, depuis le début de son mandat, le Congrès à légiférer sur le sujet. Le président américain a évoqué les efforts de son gouvernement pour protéger les données personnelles, pour lutter contre la discrimination en ligne et renforcer les moyens de l'Etat américain pour sanctionner les pratiques anti-concurrentielles. "Mais nos prérogatives actuelles ont des limites", a-t-il expliqué, appelant ainsi les élus à étoffer le cadre légal auquel sont soumis les géants de la technologie.

Lire aussiEtats-Unis : le Congrès américain se lance à l'assaut des Gafam

Après des décennies d'immobilisme, plusieurs initiatives au Congrès ont commencé à faire bouger les lignes. En septembre, un texte sur la concurrence a été adopté à la Chambre des représen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi