Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 964,90
    -494,18 (-1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0643
    -0,0088 (-0,82 %)
     
  • Gold future

    2 360,10
    -12,60 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 935,88
    -3 190,15 (-4,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,53
    +0,51 (+0,60 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 171,19
    -271,01 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    5 121,35
    -77,71 (-1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2449
    -0,0106 (-0,85 %)
     

Données personnelles : un ancien expert d’Apple dénonce « un système de surveillance massif »

FRANKHOERMANN / SVEN SIMON / SVEN SIMON / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

Apple espionne-t-il ses usagers ? Interrogé ce mercredi sur France info, l’ancien analyste de données Thomas Le Bonniec tire la sonnette d’alarme sur les pratiques du géant américain. Embauché en 2019 par un sous-traitant irlandais de la firme, il se retrouve embarqué malgré lui au cœur d’un système de surveillance de masse.

Son travail consistait à « écouter des enregistrements qui étaient réalisés à partir de l’assistant vocal d'Apple, l’assistant Siri ». Pour Thomas Le Bonniec, « il y a bien des oreilles "humaines" derrière cet assistant vocal ». L’analyste « avait une obligation de quantité », étant contraint de réaliser 1 300 écoutes par jour. Au cours des quelques mois où il travaillera pour le sous traitant d’Apple, il en réalisera près de 46 000.

« Apple n’est pas seul à pratiquer cette méthode », affirme Thomas Le Bonniec

« Pendant cette période, j’ai pu écouter tout ce que vous pouvez imaginer que quelqu'un dirait dans une situation très intime. J’ai entendu des gens qui parlaient de l’orientation politique, de leur affiliation syndicale, de leur sexualité, beaucoup aussi de leur situation personnelle », déclare Thomas Le Bonniec. « On parle de centaines de personnes en Europe, donc en Irlande, en Espagne, il y en avait à Paris également, mais aussi dans le monde entier », dénonce-t-il. L’expert affirme que ces pratiques ne seraient pas un cas isolé parmi les GAFAM, les géants du web américain. Selon lui, « Apple n’est pas seul à pratiquer cette méthode ». « G...


Lire la suite sur LeJDD