Marchés français ouverture 2 h 3 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 842,33
    +54,79 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,2076
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 492,98
    -74,70 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    15 448,53
    -39,61 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    366,30
    -13,56 (-3,57 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Quand Donald Trump se sert... du football universitaire pour gagner des voix

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

"Au fait, j’ai relancé le Big Ten. C’était moi, et je suis très heureux de l’avoir fait, et les habitants de l’Ohio sont très fiers de moi”. Lancée en plein débat contre son rival à la présidentielle Joe Biden, cette phrase de Donald Trump est un peu passée inaperçue au milieu d’une foire d'empoigne moquée de toutes parts. Elle est pourtant révélatrice d’un engagement prononcé du président Trump à l’égard du football américain universitaire.

Suspendu depuis le mois d’avril, le “college football” est une véritable institution aux Etats-Unis, deuxième sport le plus populaire après la NFL (donc devant la NBA ou le baseball professionnel) avec 47,5 millions de spectateurs en 2019. Mais au-delà de la taille du public touché, de nombreux facteurs poussent le président à s'intéresser - de près - à ce sport, et à espérer y trouver des voix décisives pour une éventuelle victoire à la présidentielle.

A la chasse aux swing states

Il faut d'abord rappeler que 2020 est une année très particulière pour le rapport du monde sportif américain avec son président. A travers le mouvement Black Lives Matter,...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi