La bourse ferme dans 1 h 49 min
  • CAC 40

    4 878,73
    -50,55 (-1,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 193,56
    -34,31 (-1,06 %)
     
  • Dow Jones

    28 328,22
    +19,43 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1858
    +0,0029 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 928,40
    +13,00 (+0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    10 481,85
    +1 134,45 (+12,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    248,80
    +3,91 (+1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,87
    -0,83 (-1,99 %)
     
  • DAX

    12 615,84
    -121,11 (-0,95 %)
     
  • FTSE 100

    5 806,52
    -82,70 (-1,40 %)
     
  • Nasdaq

    11 574,14
    +57,65 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    3 452,42
    +9,30 (+0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    23 639,46
    +72,42 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,42
    +184,88 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,3097
    +0,0150 (+1,16 %)
     

Donald Trump ne peut plus espérer un vaccin avant l'élection du fait de nouveaux critères des autorités sanitaires

·1 min de lecture

Les vaccins devront montrer une efficacité d'au moins 50% de prévenir le Covid-19, et la FDA exige que tout essai ait au minimum cinq cas sévères de Covid-19 dans le groupe placebo, le but du vaccin étant de prévenir les formes graves de la maladie. "La FDA s'engage à ce que le processus de développement et d'évaluation scientifique des vaccins contre le Covid-19 soit aussi ouvert et transparent que possible", a tweeté le chef de la FDA, Stephen Hahn, qui a selon les médias américains remporté un bras de fer de plusieurs semaines avec la Maison Blanche pour imposer ces critères-là. Ces nouvelles règles "rendent plus difficile de créer des vaccins rapidement (pour qu'ils soient) approuvés avant le jour de l'élection présidentielle. C'est une nouvelle attaque politique !", a dénoncé dans la soirée Donald Trump, en mentionnant directement le directeur de l'administration sur Twitter.

"Ce jour marque une déclaration d'indépendance pour la FDA", a tweeté de son côté Eric Topol, l'un des scientifiques qui faisaient pression sur la FDA pour qu'elle ne cède pas à l'administration de Donald Trump. Ce document réglementaire semble couper l'herbe sous le pied de Pfizer, dont le patron a plusieurs fois répété que son essai clinique aurait suffisamment de données d'ici fin octobre, ce qui correspondait à l'espoir de Donald Trump. Moderna, à l'inverse, avait déjà dit tabler sur fin novembre.

À lire aussi — Moderna, Pfizer, Sanofi... Le point sur les vaccins contre le Covid-19 les plus prometteurs

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment 11 grandes pandémies ont changé le cours de l'histoire
Les réformes fiscales d'Emmanuel Macron ont favorisé le versement de dividendes au profit des très riches
Néonicotinoïdes : on vous explique rapidement les arguments pour et contre le projet de loi
Donald Trump est positif au Covid-19 mais 'va bien'
Les 10 pays qui comptent le plus de déplacés climatiques sur le premier semestre 2020