Marchés français ouverture 4 h 15 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 636,64
    +205,09 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    0,9633
    +0,0021 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    17 776,82
    -78,32 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    20 510,72
    +747,40 (+3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,63
    +19,53 (+4,51 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

« Don’t Worry Darling » : Olivia Wilde maîtrise le cinéma de genre

« Don’t Worry Darling » : Olivia Wilde maîtrise le cinéma de genre

Thriller - La réalisatrice Olivia Wilde a puisé dans diverses sources de la culture populaire pour son réjouissant thriller « Don’t Worry Darling », au cinéma ce mercredi

Don’t Worry Darling vaut bien mieux que les polémiques sur les brouilles entre ses acteurs et sa réalisatrice qui ont entouré son passage à la Mostra de Venise. Olivia Wilde signe un thriller malin autour de Florence Pugh, Harry Styles et Chris Pine. Les deux premiers y incarnent un jeune couple très amoureux installé dans une communauté apparemment paradisiaque située en plein désert. Le dernier campe un gourou charismatique gardien d’un projet mystérieux.

« Ne t’inquiète pas chérie », annonce le titre, ironique, du film. Pourtant, la malheureuse héroïne a de quoi s’en faire ! Elle a découvert un mystérieux portail lors d’une promenade dans une zone interdite et a vu sa meilleure amie se suicider. Les choses ne s’arrangent pas pour elle quand son entourage prétend qu’elle a tout rêvé. « Ce thriller psychologique est ma déclaration d’amour aux films qui repoussent les frontières de notre imagination », explique la réalisatrice dans une note d’intention. Elle jongle habilement avec les références entre angoisse et science-fiction.

Un film ultra-référencé

Il est impossible de ne pas penser à la série Le Prisonnier devant le monde artificiellement parfait où évoluent les personnages : un vrai rêve des années 1950 où les hommes partent travaill(...) Lire la suite sur 20minutes