Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 115,18
    +12,07 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,49
    -33,83 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Don de Bernard Arnault aux Restos du cœur : la gauche relativise le geste du patron de LVMH

Plusieurs élus de gauche, notamment dans les rangs de La France insoumise, en ont profité pour remettre sur la table le débat de la justice fiscale en France.

POLITIQUE - « Merci d’avoir donné 10 millions, ça va être utile, mais… » Comme le député insoumis Alexis Corbière ce mardi 5 septembre, une partie de la gauche peine à saluer le geste de la famille de Bernard Arnault, qui a annoncé lundi un don de 10 millions d’euros aux Restos du cœur, en difficulté financière.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale Mathilde Panot a refusé de remercier la famille, qui compte parmi les plus riches du monde. « Si Bernard Arnault payait l’impôt sur le revenu comme tout le monde, c’est-à-dire sans les niches, les exemptions etc.., il aurait dû payer 585 millions d’euros, a-t-elle expliqué en conférence de presse. Donc nous n’allons pas dire merci à 10 millions d’euros qui sont donnés aux Restos du cœur ».

« Elle ne manque pas d’air, elle », a réagi le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand au micro de France bleu quelques heures plus tard. Je pense que les gens de la France insoumise ont quand même la haine au cœur et la haine comme moteur. »

La gauche crie à l’injustice fiscale

D’autres élus de gauche se sont emparés de cette annonce pour remettre sur la table le débat de la justice fiscale en France. « Quelle contrepartie pour Bernard Arnault et sa famille ? On ne veut pas la charité, mais l’égalité ! Le rôle des ministres est de conduire des politiques publiques, pas de faire du mécénat », a réagi sur X (anciennement Twitter) le député écologiste Aurélien Taché.

PUBLICITÉ

« Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée. La charité de Bernard Arnault ne masquera pas l’injustice fiscale qui frappe les Français. Il est grand temps de rétablir cette justice ! », a réagi Fabien Roussel, le patron du PCF sur le même réseau, social citant Victor Hugo.

La députée LFI Danièle Obono a pour sa part publié également sur X : « Si Bernard Arnault payait sa juste part d’impôt et que vous aviez mis en place la taxation des ultra-riches que nous proposons depuis 6 ans, vous n’auriez pas eu besoin d’en appeler à leur charité, ni de les en remercier, car il y aurait moins de bénéficiaires aux Restos du cœur ».

À voir également sur Le HuffPost :

Restos du Cœur : un impôt juste plutôt que la charité des milliardaires

Les Restos du Cœur ne sont pas les seuls à être débordés par les demandes d’aides face à l’inflation

VIDÉO - Restos du Cœur: "La 7ème économie mondiale ne peut pas tolérer chez elle que l'on ne puisse pas nourrir ses enfants", estime Julien Clerc