La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 284,07
    -1 010,88 (-1,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Dominique Mesmin: "La solution contre les 'hyènes' au Malawi, c'est l'éducation"

·2 min de lecture

Ces hommes que l’on surnomme les « hyènes » sont payés par des familles, au nom de la tradition, pour initier sexuellement les adolescentes dans les villages reculés du Malawi. Un rituel illégal censé éviter les malédictions. Notre reporter est parti sur la piste de ces violeurs itinérants. Et sur celle de leurs proies. Un reportage à retrouver dans le numéro 3777 de Paris Match.

Paris Match. Racontez-nous en quoi consiste ce rituel pourtant illégal.
Dominique Mesmin. Comme toutes les malédictions, comme tous les rituels et comme toutes les croyances, ce n’est pas très rationnel dans l’absolu. La chose est que dans ces régions, les gens y croient. Au Malawi, la « hyène » a un rôle social très important. L’homme est sollicité par les parents pour coucher avec leurs filles à la puberté, idéalement après leurs premières règles, afin qu’elles deviennent des femmes épanouies et en bonne santé. Les « hyènes » interviennent aussi lorsqu’une femme ne parvient pas à avoir d’enfant. Lors de notre reportage, nous avons rencontré une villageoise violée à l’adolescence et qui, quelques années plus tard, n’arrivait pas à tomber enceinte. Ses parents et ses beaux-parents se sont concertés pour refaire venir une « hyène » afin de débloquer sa fertilité. Est-ce de l’ordre du placebo ou de l’inconscient, quelques mois plus tard, elle était maman. Et enfin, le troisième cas se présente lorsqu’une femme perd son époux. Dans leur croyance, la mort plane dans l’espace domestique et conjugal. La « hyène » empêcherait donc la mort de s’installer et d’emporter la veuve.

Comment ces « hyènes » sont-ils choisis ? Sont-ils rémunérés ?
Il n’y a pas de vraie logique. Cela n’est pas héréditaire. Quant à la rémunération, elle reste très flottante. Les « hyènes » s’adaptent au marché, leurs prix oscillent entre 5 et 50 euros, une fortune ici.

Ce rituel provoque des contaminations au VIH, des grossesses non désirées, divers traumatismes psychologiques, comment expliquer que les familles continuent de faire appel à ces hommes ?
Les familles y croient. Dans ce pays, 70% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles