La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 999,52
    +452,91 (+1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Domain Therapeutics reçoit un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de Merck pour le développement clinique de M1069 en immuno-oncologie

  • Entrée en phase I du candidat antagoniste des récepteurs A2a/A2b, M1069, découvert conjointement par Domain Therapeutics et Merck afin d’évaluer sa sécurité, sa tolérance, sa pharmacocinétique/pharmacodynamique (PK/PD) et son activité clinique chez des patients atteints de tumeurs solides métastatiques ou localement avancées et non résécables

  • Premier candidat médicament du pipeline de Domain à atteindre le stade clinique en immuno-oncologie

STRASBOURG, France & MONTRÉAL, June 28, 2022--(BUSINESS WIRE)--Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) en immuno-oncologie (IO), annonce aujourd’hui avoir obtenu un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de la part de Merck dans le cadre du contrat de collaboration et de licence de 240 millions d’euros (261 millions US $) signé en 2017.

Ce partenariat productif et fructueux, basé sur l’expertise de Domain en matière de chimie médicinale, de pharmacologie et de découverte de médicaments ciblant les RCPG, a conduit à l’identification du candidat médicament M1069, une petite molécule antagoniste des récepteurs de l’adénosine, active par voie orale, qui fera partie du portefeuille oncologie de Merck.

Au cours des dernières années, plusieurs RCPG ont été identifiés comme cibles thérapeutiques pour s’attaquer aux stratégies immunosuppressives utilisées par les tumeurs pour échapper à la réponse immunitaire du patient, même en cas de traitement par des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. M1069 vise à s’opposer à l’une de ces stratégies caractérisées par la libération d’adénosine dans le microenvironnement tumoral.

Entre-temps, Domain Therapeutics a construit un pipeline unique et différencié avec divers programmes ciblant des mécanismes d’immunosuppression spécifiques pour apporter des solutions thérapeutiques aux patients ne répondant pas aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. Cette capacité exceptionnelle à délivrer des candidats médicaments ciblant des RCPG validés, ainsi qu’à innover avec des programmes pionniers ciblant de nouveaux RCPG en immuno-oncologie, a placé Domain à la pointe de l’innovation dans ce secteur.

« Cette étape est une reconnaissance de la capacité de nos équipes de recherche et de la Société à développer des candidats médicaments très innovants », déclare le Dr. Stephan Schann, Vice-Président de la recherche et des partenariats chez Domain Therapeutics. « Merck est un partenaire de premier plan, et les résultats de notre collaboration fructueuse confirment la position de Domain comme un acteur clé de la R&D en immuno-oncologie. »

« Nous avons été extrêmement satisfaits de voir entrer en clinique en début d’année le M1069, dans une étude de Phase I à dose croissante. Il s’agit d’une étape importante dans la délivrance d’un nouveau médicament pour le traitement des patients atteints de cancer », renforce le Dr Asmaa Boudribila, Directrice médicale chez Domain Therapeutics. « J’ai hâte de suivre les prochaines étapes du développement clinique et les succès futurs de ce produit prometteur. »

« Suite au lancement en clinique du M1069 par Merck, Domain est très fier de préparer le développement clinique de son premier composé entièrement propriétaire, le candidat antagoniste EP4R DT-9081, prévu pour la fin de 2022. L’arrivée prochaine au stade clinique d'un candidat médicament ciblant un mode d'action immunosuppressif distinct vise à confirmer notre position de leader dans les traitements ciblant les RCPG en immuno-oncologie », ajoute Pascal Neuville, CEO de Domain Therapeutics. « Notre objectif pour les années à venir est de fournir une série de candidats médicaments positionnés spécifiquement pour proposer une médecine personnalisée aux patients. »

Cette étude clinique de Phase I est menée dans trois centres d’oncologie à New York (Etats-Unis), Nashville (Etats-Unis) et Toronto (Canada).

À propos des récepteurs de l’adénosine
L’adénosine est une molécule immunosuppressive puissante produite à l’intérieur des tumeurs à la suite d’un stress, tel que l’hypoxie. L’adénosine peut agir directement sur les cellules tumorales pour favoriser leur croissance, leur survie et leur dissémination, et dans certains cas, elle est responsable de la résistance des tumeurs à certains traitements, tels que la chimiothérapie et la radiothérapie. Les effets immunosuppresseurs de l’adénosine sont modulés par ses récepteurs exprimés à la surface des cellules immunitaires. Pour combattre l’altération induite par l’adénosine sur la réponse immunitaire des lymphocytes (principalement lymphocytes T CD8+ et lymphocytes NK) et des cellules myéloïdes (cellules dendritiques et macrophages) infiltrant la tumeur, il est nécessaire de développer des inhibiteurs spécifiques de ce mécanisme. L’industrie pharmaceutique s’intéresse depuis quelques années aux effets de l’association d’un antagoniste des récepteurs de l’adénosine avec un inhibiteur de points de contrôle immunitaire (ICI) pour diminuer la résistance tumorale liée à l’adénosine et restaurer l’activité antitumorale des ICI.

A propos de Domain Therapeutics
Domain Therapeutics est une société biopharmaceutique basée en France et au Canada, dédiée à la découverte et au développement de nouveaux candidats-médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), l'une des classes de cibles médicamenteuses les plus importantes. La société se concentre sur le développement de candidats-médicaments à forte valeur ajoutée pour contrer l’immunosuppression médiée par les RCPGs en immuno-oncologie. La Société vient de lever 39 Millions euros, afin de développer ses programmes cliniques propriétaires.
www.domaintherapeutics.com

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220628005812/fr/

Contacts

Media:
NewCap
Annie-Florence Loyer – afloyer@newcap.fr - +33 (6) 88 20 35 59
Juliette Milleret – jmilleret@newcap.fr - +33 (6) 62 41 47 42

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles