La bourse ferme dans 1 h 21 min
  • CAC 40

    6 555,37
    +83,02 (+1,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 773,62
    +48,23 (+1,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 059,25
    +255,78 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0201
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 800,40
    +9,20 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    23 671,29
    +801,40 (+3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,98
    +21,10 (+3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,20
    +0,19 (+0,21 %)
     
  • DAX

    13 730,03
    +156,10 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 505,76
    +66,02 (+0,89 %)
     
  • Nasdaq

    12 828,95
    +171,39 (+1,35 %)
     
  • S&P 500

    4 180,40
    +35,21 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2117
    +0,0047 (+0,39 %)
     

Le dollar recule sous font de regain de confiance dans l'économie

AFP/Archives - DANIEL MUNOZ

Le dollar démarrait la semaine en baisse ce lundi 18 juin, perdant notamment 1% face à la livre dans un marché légèrement plus confiant concernant les perspectives de l'économie mondiale et privilégiant de nouveau les actifs à risque.

De bons indicateurs et résultats d'entreprises depuis vendredi faisaient reculer le billet vert, qui perdait vers 10H00 GMT (12H00 à Paris) 1,03% face à la livre, à 1,1979 dollar pour une livre, et 0,79% face à la monnaie unique européenne, à 1,0159 dollar pour un euro. "Les investisseurs sont prêts à prendre plus de risques, et le dollar s'inscrit en léger retrait", a commenté Susannah Streeter, analyste chez . Le retrait du billet vert reste modéré: le Dollar index, qui le compare à un panier d'autres grandes monnaies, reste en hausse de 2,5% depuis le début du mois et de 12,2% depuis le début de l'année.

Lire aussi

Le marché se focalise sur les politiques monétaires, qui divergent des deux côtés de l'Atlantique.Face à l'inflation galopante, la BCE va relever jeudi de 0,25 point de pourcentage ses taux directeurs, une première depuis 2011. L'institution de Francfort, qui a annoncé ce plan en juin, finit donc par rejoindre le peloton des autres banques centrales, comme la Réserve fédérale (Fed) aux Etats-Unis, bien plus actives depuis des mois contre la flambée des prix. Les investisseurs estiment d'ailleurs que la Fed optera lors de sa réunion de politique monétaire, les 26 et 27 juillet, pour une hausse de 0,75 point de pourcentage, après avoir relevé déjà trois fois ses taux.

Des marchés financiers craintifs

Les paris s'étaient multipliés la semaine dernière sur une hausse d'un point "après le rapport inquiétant sur l'inflation aux Etats-Unis", rappelle Ipek Ozkardeskaya, analyste chez . "La réunion de la BCE de jeudi sera scrutée" Outre-Atlantique, "car elle a pris du retard sur ses hausses de taux, ce qui a affaibli l'euro", note Susannah Streeter. Si une hausse de 0,25 point a clairement été annoncée, "les investisseurs s'accrocheront à tout indice sur les plans pour le futur", ajoute-t-elle.

Mais l'euro doit également faire face à d'autres dangers, qui pourraient faire replonger la devise européenne sous le seuil de la parité avec le dollar. Le chef du gouve[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles