La bourse ferme dans 4 h 3 min
  • CAC 40

    6 350,99
    -11,69 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 686,39
    -17,03 (-0,46 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0435
    +0,0018 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 801,50
    -6,70 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    28 783,61
    -46,59 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    672,49
    -8,61 (-1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,45
    -1,04 (-0,94 %)
     
  • DAX

    13 952,57
    -75,36 (-0,54 %)
     
  • FTSE 100

    7 420,12
    +1,97 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2255
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Le dollar atteint un plus haut de 20 ans tandis que le bitcoin chute

Le dollar américain repartait de plus belle lundi, privilégié par les marchés en quête de valeurs refuges, alors que le bitcoin, actif à risque, plongeait à un niveau plus vu depuis le début de l'année. Vers 9h (11h à Paris), le Dollar index, qui compare le billet vert à un panier d'autres grandes monnaies, prenait 0,43% à 104,11 points, après avoir culminé à 104,19 points, un sommet depuis deux décennies. L'euro cédait à l'inverse 0,44% à 1,0505 dollar.

Les marchés restent en difficulté "en anticipation de politiques des banques centrales plus dures et alors que la pandémie continue d'empirer en Chine", commente Walid Koudmani, analyste chez XTB. Les exportations de la Chine ont connu en avril un tassement inédit depuis 2020, sur fond de confinement de Shanghai qui pénalise lourdement l'activité et de durcissement des restrictions sanitaires à Pékin. La devise chinoise, qui n'est pas dans le Dollar Index car ses échanges sont régulés par la Chine, reculait lundi à 6,7277 yuans pour un dollar, un plus bas depuis novembre 2020.

Par ailleurs, les marchés "souffrent des inquiétudes qui les plombaient déjà la semaine dernière", explique Kit Juckes, analyste chez Société Générale. La vigueur du marché du travail américain laisse la voie libre à la Réserve fédérale américaine pour redresser rapidement sa politique monétaire, alors que les autres Banques centrales avancent plus lentement en raison des risques sur la croissance.

Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin souffrait de cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'euro au plus bas depuis 2017 face au dollar : le conseil Bourse
Alstom remporte son plus gros succès commercial en Allemagne
Le pétrole chute malgré l'annonce du G7 sur la Russie, la Chine inquiète
Easyjet retire des sièges de ses Airbus A319, les pénuries de personnel en cause
Supercalculateur : le Français Atos joue dans la cour des grands

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles