La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 840,50
    -175,47 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

La "doctrine Biden" redéfinit les règles de la guerre commerciale

A. Vafeiadakis/Zuma/Rea

TRIBUNE - Le système du commerce mondial d'après-guerre, avec sa limitation du protectionnisme et ses vagues de réduction des tarifs douaniers, est né en partie de l'idée que le commerce promeut la paix. Mais la mondialisation semble avoir créé de nouvelles frontières à la confrontation internationale.

Il est évident que les événements récents ont sapé la vision radieuse de la mondialisation qui a longtemps dominé la politique occidentale. En dépit de l'intégration globale, de dangereux mauvais acteurs continuent de s'agiter çà et là - et l'interdépendance renforce parfois le pouvoir de ces personnages. Mais elle fournit aussi aux bons acteurs les moyens de limiter la capacité de nuisance des mauvais. Et l'administration Biden a manifestement pris cette leçon à cœur. Les choses n'étaient pas censées se dérouler ainsi. Le système du commerce mondial d'après-guerre, avec sa limitation du protectionnisme et ses vagues de réduction des tarifs douaniers, est né en partie de l'idée que le commerce promeut la paix.

La mondialisation créatrice de nouvelles frontière à la confrontation internationale

C'était la conviction intime de Cordell Hull, le secrétaire d'Etat de Franklin Roosevelt, dont on peut dire qu'il fut le père de ce système. L'Union européenne est issue de la Communauté européenne du charbon et de l'acier, instaurée dans le but explicite de rendre la guerre impossible en intégrant l'industrie européenne. Plus récemment, l'Allemagne a renforcé les liens économiques avec la Chine et la Russie en vertu de la doctrine du "Wandel durch Handel" - le changement par le commerce - qui affirmait que l'intégration dans l'économie mondiale allait faire avancer la démocratisation et l'Etat de droit. De toute évidence, cela n'a pas fonctionné. La Russie est dirigée par un autocrate brutal qui a envahi l'Ukraine, et la Chine a l'air d'avoir régressé politiquement pour s'en remettre au pouvoir erratique d'un seul homme. Par ailleurs, au lieu de contraindre les nations à s'entendre, la mondialisation semble avoir créé de nouvelles frontières à la confrontation internationale.

Les guerres commerciales traditionnelles ne sont plus de mise

Il y a trois ans, les spécialistes en relations internationales Henry Farrell et Abraham Newman affirmaient que les guerres commerciales trad[...]

Lire la suite sur challenges.fr