DMS : démarches d'homologation et de certification des appareils aux Etats-Unis et en Chine

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
068790.KQ2 955,00-55,00

Jean-Paul Ansel, le PDG de DMS (KOSDAQ: 068790.KQ - actualité) , a livré un message aux actionnaires ce jour. "L'année 2012 marque une nouvelle étape du retournement de DMS entamé depuis 3 ans. Après deux années 2010 et 2011 consacrées à la restructuration et à la réorganisation industrielle du groupe, le déroulement de l'exercice 2012 est parfaitement conforme aux objectifs que la société s'était fixés. L'année a notamment vu le redéploiement commercial du groupe s'accélérer, grâce notamment à ses deux produits phares : la table de radiologie Platinum et l'ostéodensitomètre Stratos DR", d'après le communiqué publié sur le site du groupe.

"En 3 ans, le chiffre d'affaires est ainsi passé de 15,7 ME (en 2009) à plus de 24 ME désormais escomptés en 2012, soit une croissance de l'activité qui sera supérieure à 50% sur la période. Parallèlement, nous avons considérablement oeuvré pour optimiser notre structure de coûts et doter DMS des outils de pilotage et de gestion pour permettre au groupe de renouer durablement avec la rentabilité. Au cours de la même période, nous avons ainsi ramené la perte nette de 6 ME en 2009 à seulement 0,6 ME à l'issue du 1er semestre 2012, tout en étant encore partiellement impactés par les errements du passé même si heureusement ce phénomène s'estompe progressivement avec les années".

Enfin, avec l'augmentation de capital de 5,5 ME réalisée avec succès en 2012, "nous avons considérablement renforcé la structure financière", explique le PDG.

Malgré les incertitudes liées à la crise économique mondiale, le dirigeant se dit aujourd'hui "relativement optimiste pour le futur"... "Une étude récente réalisée à l'échelle mondiale concernant le secteur de l'imagerie médicale prévoit, pour les 20 années à venir, une croissance annuelle moyenne de l'ordre de 7%. Cela donne une indication de notre potentiel de croissance, avec toutefois deux années à venir qui semblent offrir des perspectives contrastées selon les zones géographiques".

"Nous continuons à travailler, en particulier, sur la réduction du prix de revient industriel de nos systèmes avec un plan déjà élaboré pour les années 2013 et 2014 de façon à réduire notre point mort à un niveau suffisamment bas pour assurer une profitabilité opérationnelle de la société, même en cas de durcissement de la crise économique ou de pression concurrentielle plus forte", ajoute Jean-Paul Ansel.

Sur le plan commercial enfin, "nous avons initié des démarches d'homologation et de certification de nos appareils aux Etats-Unis et en Chine, zones qui pourraient constituer d'importantes sources de croissance additionnelle pour DMS à moyen terme, et nous travaillons sur un nouveau produit susceptible d'être commercialisé, au regard du calendrier actuel, fin 2013", conclut DMS, qui tiendra les actionnaires informés des avancées sur ces sujets.

Actualités relatives :