Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 071,26
    -95,18 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,41
    -33,92 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Dix-huit ans de prison requis contre le rappeur MHD, jugé aux assises pour meurtre

Leo MOUREN © 2019 AFP

Dix-huit ans de prison ont été requis jeudi contre le rappeur MHD, jugé devant la cour d'assises de Paris pour le meurtre à Paris en 2018 d'un jeune homme, lynché dans le cadre d'un règlement de comptes entre bandes rivales.

L'avocat général a également requis de 13 à 20 ans de réclusion criminelle pour six autres coacccusés, dont l'un est en fuite et donc jugé par défaut. Il a par ailleurs demandé l'acquittement pour deux derniers hommes.

Piste d'un règlement de comptes

Au coeur du dossier, la mort, dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, de Loïc K, 23 ans, percuté par une Mercedes, roué de coups et lacéré à l'arme blanche par une dizaine de personnes.

PUBLICITÉ

Rapidement, les enquêteurs privilégient la piste d'un règlement de comptes entre jeunes de la cité des Chaufourniers, surnommée la "cité rouge", et celle de la Grange aux Belles, dans les XIXe et Xe arrondissements.

Selon les enquêteurs, MHD, résident des Chaufourniers, aurait, au cours du passage à tabac, traîné la victime qui gisait à terre pour l'écarter de la voiture et lui aurait asséné de violents coups de pied dans la tête, avant de quitter les lieux.

"Je n'y étais pas"

Les raisons de ces soupçons ? La Mercedes ayant renversé la victime, filmée dans plusieurs vidéos et retrouvée incendiée deux jours plus tard dans un parking, lui appartenait. Par ailleurs, une des vidéos de la scène prise par un témoin depuis un appartement, montre un homme de type africain aux cheveux teints en blond, vêtu d'un survêtement Puma.

Or, à cette époque-là, MHD avait les cheveux peroxydés et était ambassadeur de la marque de sportswear, et certains témoins ont au cours de l'enquête affirmé le reconnaître. Le rappeur dont la carrière a été nettement freinée par cette affaire, a toutefois nié les faits tout au long de l'instruction. "J'y étais pas", a-t-il déclaré mercredi à la barre.

Article original publié sur BFMTV.com