Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 874,55
    +346,10 (+1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,94
    +435,26 (+179,36 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

La Division Du Transport Aérien Du SCFP Est Profondément Préoccupée Par Le Sort De Deux De Ses Membres Qui Ne Peuvent Quitter La République Dominicaine

VANCOUVER, Colombie-Britannique, April 27, 2022--(BUSINESS WIRE)--La Division du transport aérien du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) est profondément préoccupée par la sécurité et le bien-être de deux de ses membres, une agente et un agent de bord de Pivot Airlines, qui, comme leurs deux pilotes et un mécanicien, ne peuvent quitter la République dominicaine.

Tout l’équipage est retenu en République dominicaine après avoir découvert plus de 200 kilogrammes de marchandise présumément de contrebande dans leur avion et l’avoir immédiatement signalé aux autorités dominicaines et à la GRC. Ce faisant, l’équipage a potentiellement permis d’éviter un incendie à bord et une catastrophe aérienne qui auraient résulté du poids supplémentaire et de l’emplacement dangereux de la marchandise dans l’avion.

Les membres de l’équipage ont été libérés après avoir passé 10 jours en détention, mais il leur est interdit de quitter le pays. Ils sont surveillés par des gardes du corps et déplacés régulièrement en raison de menaces à leur sécurité et leur son bien-être.

« Nos membres ont suivi les règles à la lettre, et pourtant voilà où on en est. C’est très troublant. Les menaces et les poursuites contre l’équipage de Pivot Airlines soulèvent de graves préoccupations pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens qui voyagent ou travaillent en République dominicaine », a déclaré le président de la Division du transport aérien, Wesley Lesosky.

Bien que toutes les lois et réglementations locales et internationales aient été sur le champ respectées, les autorités dominicaines ont indiqué que l’équipage pourrait être retenu au pays jusqu’à 12 mois, le temps que l’enquête suive son cours.

« C’est totalement inacceptable. Nous sommes extrêmement préoccupés par la sûreté et la sécurité de nos membres, et nous continuerons à travailler avec Pivot, comme nous le faisons depuis le premier jour, afin de ramener nos membres à la maison », a lancé Wesley Lesosky.

Le président national du SCFP, Mark Hancock, a récemment co-signé une lettre avec Pivot, Unifor et l’ALPA demandant au gouvernement fédéral de faire tout ce qui est en son pouvoir pour ramener nos membres et le reste de l’équipage au Canada.

Le SCFP est le plus grand syndicat du Canada. Il compte 700 000 membres au pays, dont 15 000 membres qui travaillent dans le secteur du transport aérien.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220427006004/fr/

Contacts

Hugh Pouliot
Media relations, CUPE
613-818-0067
hpouliot@cupe.ca

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles