La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 088,78
    -178,14 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Dividende salarié: pourquoi il est urgent de réformer la participation et l'intéressement

Sylvie Humbert/Rea Sylvie Humbert/Réa

INTERVIEW - Pour Thibault Lanxade, entrepreneur et directeur général du groupe Luminess, il est indispensable de moderniser les dispositifs de participation et d'intéressement pour mieux associer les salariés à la création de valeur par une entreprise. Surtout avec une inflation élevée et des revendications salariales fortes.

Intéressement, participation, primes... et bientôt un dividende salarié? Les partenaires sociaux doit se réunir mardi 8 novembre pour discuter du "partage de la valeur", un thème récurrent dans la rhétorique de l'Elysée et Bercy sur lequel le gouvernement voudrait "aller plus loin". "Le meilleur partage de la valeur doit être le grand chantier de la majorité", a déclaré Bruno Le Maire ce week-end au Parisien, proposant une convention début 2023 au sein du parti Renaissance avant de dérouler sa proposition de dividende salarié sur BFM/RMC lundi. Ardent défenseur d'un meilleur partage de la valeur en entreprise, Thibault Lanxade répond aux questions de Challenges.

Challenges - Vous êtes l’auteur de Participation et intéressement: le dividende salarié. Quelles sont vos propositions?

Thibault Lanxade - Il y a un principe, c’est l’égalité et une règle, c’est le partage. Cinquante ans après les ordonnances du Général de Gaulle en 1967, il est temps de revoir les dispositifs d’intéressement et de participation. Surtout dans le contexte actuel où la question du pouvoir d’achat, qui concerne l’ensemble des salariés, est fortement débattue. En clair, mieux associer les salariés au partage de la valeur créée par une entreprise est une nécessité pour continuer d’œuvrer dans une société apaisée.

Les dispositifs sont actuellement complexes. Quelles sont vos solutions pour une mise en pratique plus simplifiée?

Ce qu’il faut, c’est généraliser la participation pour toutes les entreprises en simplifiant la formule de calcul pour les entreprises de moins de onze salariés. En effet, les règles sont aujourd’hui assez complexes et elles ont pour effet de dissuader certains chefs d’entreprise. L’objectif étant toujours d’augmenter la capacité du salarié à être associé à la création de valeur de l’entreprise.

Aujourd’hui, combien de salariés sont concernés par ces dispositifs et combien pourraient l’être à terme?

A peu près 50% des salariés du secteur privé ont un mécanisme d’intéres[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi