La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0915
    -0,0079 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 611,59
    -318,86 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,21
    -4,11 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Comment Diverto chamboule le marché des magazines télé

Lancé ce 11 janvier, Diverto, le nouvel hebdo TV de la presse quotidienne régionale, donne un grand pied dans la fourmilière de ce marché rentable, mais un brin endormi sur ses lauriers. Un segment déconnecté surtout des nouveaux modes de consommation de contenus. A terme, Diverto se veut préconisateur d'entertainment tous azimuts. La concurrence contre-attaque.

La guerre est déclarée entre les magazines télé. Un segment toujours rentable, diffusé à des millions d'exemplaires, mais un brin endormi sur ses lauriers d'antan. Un fourmilière dans laquelle Diverto compte donner, à partir de ce 11 janvier un grand coup de pied.

La fin de 35 ans de règne sans partage de l'ancien TV Magazine

Lancé en grandes pompes ce soir, au théâtre parisien Le Trianon, ce nouvel hebdomadaire de la presse quotidienne régionale, initié par cinq ténors du secteur (les groupes Ebra, Sipa-Ouest France, Centre France, Rossel, Sud Ouest et la Dépêche du Midi), met fin à 35 ans de règne incontesté de TV Magazine, un produit créé par Robert Hersant et édité par le groupe Figaro, diffusé jusqu'ici à 3,7 millions d'exemplaires.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La rupture du contrat entre les deux parties, initiée à l'été 2021 par la PQR, a signé la fin de ce modèle ultra rentable et entraîné une quinzaine de suppressions de postes au sein du Figaro. En riposte, ce dernier vient de lancer avec Le Parisien un TV Magazine nouvelle version et surtout new look, qui ne sera plus diffusé qu'à 530.000 exemplaires. En kiosques aussi c'est l'ébullition : fin 2022, c’est Télé 7 Jours (CMI France), marque emblématique diffusée à 865.000 exemplaires, qui avait fait peau neuve.

La carte de la "pop-culture"

Derrière cette refonte collective, mais tardive, un même moteur : l'évolution des nouveaux modes de consommation. Toujours plus éclatés, plus multicanaux... "60 % de nos lecteurs sont abonnés à des plateformes", pointe Jérémy Parayre, le directeur de la rédaction de Télé 7 Jours. Son acolyte François Aubel, rédacteur en chef de TV Magazine, a carrément nommé "pôle écrans" sa nouvelle rédaction trimédia (quotid[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi