Marchés français ouverture 2 h 23 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 087,03
    +639,02 (+2,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    27 981,51
    +262,84 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    40 887,13
    -1 458,22 (-3,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,01
    -28,90 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Des dispositifs fiscaux pour inciter les bailleurs à soutenir leurs entreprises locataires

·2 min de lecture

Pour venir en aide aux entreprises les plus touchées par la crise sanitaire, les restrictions qui en résultent et les difficultés rencontrées pour acquitter leurs échéances locatives, le gouvernement a mis en place, deux dispositifs compatibles l’un avec l’autre, avec un objectif commun : encourager les bailleurs à consentir l’abandon de certaines échéances de loyers dues par les entreprises locataires. Le premier dispositif, mis en place par l’article 3 de la deuxième loi de finances rectificative pour 2020, publiée le 25 avril 2020 a consacré la déductibilité des abandons de créances locatives réalisées entre le 15 avril 2020 et le 30 juin 2021(1). En effet, concernant les bailleurs relevant des revenus fonciers (RF), un nouvel article 14 B dans le Code général des impôts (CGI) leur permet de ne pas être imposables sur les loyers et accessoires afférents à un immeuble loué à une entreprise qu’ils ont renoncé à percevoir au cours de cette période. En parallèle, ils pourront néanmoins continuer à déduire les charges foncières correspondantes (intérêts d’emprunt, etc.) ; Concernant les bailleurs dont les revenus sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), la modification de l’article 39, 9° du CGI leur permet de déduire de leur résultat imposable, le montant des abandons de loyer et accessoires afférents à des immeubles loués à une entreprise et consentis au cours de ce même intervalle. Pas de revenus imposables pour les bailleurs Une réponse ministérielle du 4 février dernier est également venue préciser que les abandons de loyers consentis jusqu’au 30 juin 2021 ne constitueront pas des revenus imposables pour les bailleurs, quelle que soit leur catégorie d’imposition (RM Jean-Baptiste Blanc, JO Sénat du 4 février 2021, n° 18777). Il est donc ici confirmé que les bailleurs relevant des bénéfices non commerciaux (BNC) (cas par Cliquez ici pour lire la suite