La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 971,72
    +311,85 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Disparue en 2010, une œuvre d’art estimée à 45.000 euros refait surface dans un terrain vague

·2 min de lecture

Au début des années 2000, la Ville de Perpignan a reçu en cadeau une œuvre d'art de plusieurs mètres de haut. Disparue depuis 10 ans, elle a été retrouvée par hasard par des employés municipaux.

Lorsqu’il a offert son œuvre d’art à la mairie de Perpignan au début des années 2000, Marc-André 2 Figueres ne s’attendait pas à tant de rebondissements. Et pourtant, l’œuvre avait disparu, mystérieusement, du rond-point du péage nord de Rivesaltes, sans qu’il ne soit possible de déterminer qui l’avait emportée, ni comment. Puis, plus de dix ans plus tard, au mois d’août, les services techniques de la municipalité ont retrouvé la sculpture en métal de plus de deux mètres de haut par hasard. Elle se trouvait… sur un terrain vague, comme le rapportent nos confrères de France Bleu, lundi 6 septembre.

"C’est une bonne surprise, un peu inattendue", raconte l’artiste Marc-André 2 Figueres. Il a pu redécouvrir son œuvre, remise en état par la Ville de Perpignan. À l’époque de la disparition, "rien n’était très clair", se souvient l’artiste : "On me disait qu’elle avait peut-être disparu, qu’elle avait été volée", raconte-t-il.

Un rebondissement "miraculeux"

Lorsque les employés municipaux ont retrouvé sa création, "elle était abandonnée, pliée en deux, presque décomposée au bord de la rivière", explique l’artiste perpignanais qui se réjouit de ce rebondissement "miraculeux". Il avait en effet perdu espoir de remettre un jour la main sur son œuvre. Il faut dire qu'elle avait une valeur importante : près de 45.000 euros. En effet, "c’était l’une des premières fois qu’on utilisait un ordinateur pour faire des découpes" de métal, se souvient Marc-André 2 Figueres. Désormais rénovée, la création de l’artiste pourrait bénéficier (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Un navire de croisière français atteint pour la première fois le pôle Nord
Arrêté pour avoir volé un compteur Linky, il évoque un “délit de solidarité”
Bruno Le Maire envisage une hausse du SMIC au 1er octobre
La Nouvelle-Calédonie bascule en confinement face au Covid-19
Chèque alimentaire : pas de mise en circulation avant 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles