Marchés français ouverture 8 h 23 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0438
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 807,36
    -1 249,92 (-4,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

« Disparition » de sites pirates : que s’est-il passé avec DuckDuckGo ?

·1 min de lecture
DuckDuckGo
DuckDuckGo

Le moteur de recherche DuckDuckGo, en pointe sur la protection de la vie privée, est accusé de purger son index pour retirer des sites pirates permettant de télécharger illégalement des œuvres.

C’est une controverse qui est apparue à la mi-avril et qui a gagné en visibilité lorsque Torrentfreak, un site dédié au piratage des œuvres et aux échanges en pair à pair (P2P), a braqué ses projecteurs dessus. Le cœur du problème ? DuckDuckGo, le Google de la vie privée, aurait retiré de ses résultats de recherche des sites fréquentés justement par les « pirates ».

Ainsi, des lieux bien connus de celles et ceux qui se tiennent à la marge de l’offre légale, comme The Pirate Bay, 1337x et Fmovies, ne seraient plus accessibles avec une requête sur DuckDuckGo. Idem pour des services de « stream ripping », qui permettent de convertir automatiquement une vidéo musicale sur YouTube pour en faire un fichier son, comme un MP3.

DuckDuckGo, le moteur de recherche qui se veut l’opposé de Google

L’affaire aurait pu passer sous les radars s’il avait été question d’un moteur de recherche de troisième ou quatrième zone, sans aucune visibilité. Mais le fait est que l’affaire touche l’un des principaux rivaux de Google, dont l’audience ne cesse de progresser depuis 2010. Si elle est encore très loin de celle de la firme de Mountain View,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles