Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 834,54
    -753,99 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 323,49
    -36,84 (-2,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Disparition de Maddie McCann : au Portugal, de nouvelles fouilles prévues mardi

Une photographie de Madeleine McCann à l’intérieur de l’église de Praia da Luz, près de Lagos, le 3 mai 2017, lors d’une cérémonie de masse marquant le 10e anniversaire de sa disparition.
Une photographie de Madeleine McCann à l’intérieur de l’église de Praia da Luz, près de Lagos, le 3 mai 2017, lors d’une cérémonie de masse marquant le 10e anniversaire de sa disparition.

FAITS DIVERS - Un nouvel espoir de retrouver la petite Maddie, 16 ans après sa disparition ? Après les sollicitations des autorités allemandes, la police portugaise a prévu de mener de nouvelles fouilles près d’un barrage situé à une cinquantaine de kilomètres de Praia da Luz, le lieu où a disparu la fillette britannique Madeleine McCann en 2007, ont rapporté ce lundi 22 mai plusieurs médias locaux et Sky News.

D’après les images de la télévision portugaise, un périmètre était délimité ce lundi autour du site qui doit faire l’objet de fouilles à partir de mardi. Selon plusieurs médias locaux, des plongeurs avaient déjà ratissé cette zone en 2008, mais n’y avait trouvé que des vestiges d’animaux.

Le ministère public portugais avait annoncé l’année dernière l’inculpation, à sa demande, d’un suspect en Allemagne, dans le cadre de l’enquête menée en coopération avec les autorités anglaises et allemandes. D’après la justice allemande, il s’agit de Christian Brueckner, un pédophile multirécidiviste ayant vécu plusieurs années dans le sud du Portugal.

PUBLICITÉ

Cet homme, qui purge une peine de prison pour le viol d’une Américaine de 72 ans en 2005 au Portugal, avait déjà été identifié par les enquêteurs allemands en 2020 comme principal suspect du meurtre de la fillette britannique. Et, selon l’hebdomadaire portugais Expresso, il avait l’habitude de se rendre près du barrage d’Arade, situé dans la commune de Silves.

Nouveau coup de projecteur avec la « fausse Maddie »

Alors âgée de près de quatre ans, Madeleine McCann avait disparu de sa chambre du complexe hôtelier de Praia da Luz, une petite station balnéaire de la région de l’Algarve, le 3 mai 2007 pendant que ses parents dînaient avec des amis dans un restaurant voisin.

La police portugaise avait classé l’enquête en 2008 après 14 mois d’investigations controversées, marquées notamment par l’inculpation des parents de la fillette, qui ont ensuite été blanchis.

Après avoir passé deux ans à étudier le dossier, le Royaume-Uni avait officiellement ouvert sa propre enquête en juillet 2013. Les autorités portugaises ont rouvert le dossier peu après.

Et ces derniers mois, l’affaire Maddie a connu un rebondissement étonnant lorsqu’une jeune polonaise Julia Faustyna (aussi connue sous le nom de Julia Wendell), avait clamé sur les réseaux sociaux en février 2023 être la petite Madeleine. Finalement l’illusion n’avait été que de courte durée lorsque les résultats d’un test ADN sur ses origines n’avaient pas révélé de trace britannique chez la jeune femme. Toutefois, il ne s’agissait que d’un test sur ses origines, les parents McCann ayant refusé de se soumettre à un test ADN.

Julia Faustyna s’était alors excusée mi-avril après la découverte des résultats, assurant n’avoir « jamais voulu apporter de la tristesse ou autre émotion négative à quiconque, encore moins à la famille McCann ».

À voir également sur Le HuffPost :

Maddie McCann: les pistes étudiées en 13 ans d’enquête sur cette disparition

Maddie McCann: l’affaire de sa disparition relancée avec un suspect allemand