La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 200,87
    -240,01 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    13 271,83
    -197,30 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    32 571,03
    -452,75 (-1,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0663
    -0,0003 (-0,0320 %)
     
  • HANG SENG

    17 655,41
    -230,19 (-1,29 %)
     
  • BTC-EUR

    24 970,38
    -515,03 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    567,44
    -8,82 (-1,53 %)
     
  • S&P 500

    4 345,91
    -56,29 (-1,28 %)
     

Disparition d’Emile : cette activité qu’il voulait absolument faire, et qui expliquerait pourquoi il a quitté la maison

Capture d'écran TF1

Depuis maintenant 45 jours, la famille d’Emile et les enquêteurs chargés de l’affaire de sa disparition s’interrogent. Qu’est-il réellement arrivé à ce petit garçon de deux ans et demi, qui semble s’être totalement volatilisé ? Le samedi 8 juillet 2023, à 18h12, la gendarmerie reçoit un appel de ses grands-parents maternels, qui affirment que l’enfant a disparu. Alors qu’il jouait dans la cour après s’être réveillé de sa sieste, il aurait échappé à la vigilance de sa famille. Et malgré le déploiement d’importants dispositifs de recherches, rien n’a permis de découvrir les raisons de cette mystérieuse disparition. L’on sait uniquement que les chiens ont repéré la dernière trace d’Emile près d’une fontaine du hameau du Haut-Vernet, à une soixantaine de mètres de la maison familiale où il se trouvait en vacances. Deux témoins affirment par ailleurs l’avoir aperçu dans la rue, mais leurs déclarations se sont avérées contradictoires, laissant planer le doute encore un peu plus. À ce jour, les enquêteurs semblent avoir perdu espoir de retrouver le garçonnet vivant. De plus, l’enquête vient tout juste d’être requalifiée en “enlèvement, arrestation, détention, et séquestration arbitraires sur mineur de 15 ans” par le procureur de la République d’Aix-en-Provence, comme l’a révélé Le Parisien lundi 21 août.

Le 8 août 2023, soit un mois jour pour jour après la disparition, Le Nouveau Détective est revenu sur le déroulé de l’affaire. Nos confrères ont notamment enquêté sur la dernière journée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite